Contre-offensive du virus de l'hépatite B

UNE_Strubin.png

Le virus de l’hépatite B infecte les cellules du foie et peut causer non seulement une maladie aigüe transitoire, mais également des infections chroniques. A long terme, celles-ci entraînent des lésions pathologiques graves, telles que des cirrhoses ou des cancers du foie. Selon l’OMS, le virus de l’hépatite B affecte, sous sa forme chronique, près de 240 millions de personnes dans le monde et tue près de 800 000 personnes chaque année. Des médicaments existent, mais après l’arrêt du traitement, l’infection reprend. En étudiant une caractéristique particulière du chromosome du virus de l’hépatite B, une équipe internationale, menée par des chercheurs de la Faculté de médecine de l’Université de Genève (UNIGE), est parvenue à comprendre comment notre système immunitaire se défend contre l’infection par le virus de l’hépatite B, mais surtout comment celui-ci contre-attaque grâce à l’action de la protéine X. Cette protéine bien particulière pourrait constituer la clef d’une stratégie thérapeutique innovante. Des résultats à lire dans Nature.

Pour en savoir plus ...

18 mars 2016

MEDIA

top