De l’EPO pour protéger le cerveau des grands prématurés

huppi

Bien plus que les enfants nés à terme, les enfants nés trop tôt risquent de développer des lésions cérébrales entraînant un retard neurodéveloppemental pouvant persister tout au long de leur existence. Une équipe de la Faculté de médecine de l’Université de Genève (UNIGE) et des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) spécialisée dans l’imagerie cérébrale des nourrissons a pu démontrer que l’administration, juste après leur naissance, de trois doses d’érythropoïétine, une hormone qui stimule la formation de globules rouges dans le sang, permet de réduire de manière importante les lésions cérébrales chez ces bébés. Des résultats à découvrir dans le Journal of American Medical Association (JAMA).

Pour en savoir plus ...

27 août 2014

Media

top