Gènes et environnement: des interactions complexes au cœur de la médecine personnalisée

dermitzakis

La médecine personnalisée utilise des méthodes d’analyse moléculaire, dont principalement le séquençage du génome et du transcriptome, pour évaluer le risque propre à chaque individu de contracter telle ou telle pathologie. Il semble cependant que les choses ne relèvent pas de la seule logique d’inventaire, comme le met en évidence le travail réalisé par une équipe de généticiens de la Faculté de médecine de l’Université de Genève (UNIGE) et du SIB Institut suisse de bioinformatique: après avoir séquencé l’ARN de 400 paires de jumeaux, les spécialistes ont pu quantifier la part du contexte génétique environnemental sur l’expression des gènes. Ils en concluent qu’établir la liste des mutations présentes dans le génome d’une personne ne suffit pas pour prédire la santé d’une personne. Des résultats à découvrir dans la dernière édition de Nature Genetics.

Pour en savoir plus ...

1 décembre 2014

Media

top