Actualités

Félicitations à Laurent Perrin pour sa défense de thèse réussie.

Le lundi 11 décembre 2017, Laurent Perrin, étudiant au laboratoire de la Dre. Charna Dibner, a soutenu avec succès sa thèse intitulée «Régulation circadienne de la fonction du muscle squelettique humain dans la physiologie et la résistance à l'insuline».

Laurent a rejoint le laboratoire Dibner en tant que doctorant en septembre 2013. Il a étudié les cellules musculaires humaines, publiant comme premier auteur une étude dans la revue Molecular Metabolism qui montre que ces cellules possèdent leur propre oscillateur circadien qui contrôle la sécrétion normale ou basale des immunomodulateurs appelés myokines, y compris l'IL-6, selon un rythme jour/nuit. Ces gardiens de temps internes, agissant dans le muscle squelettique humain, contrôlent largement l'expression de plusieurs gènes, comme le démontrent Laurent et ses collègues dans une deuxième publication en premier auteur, actuellement en cours de révision dans eLife. Laurent a également aidé à caractériser les changements diurnes dans le profil lipidique des cellules musculaires, ce qui lui a valu un second auteur dans un article publié dans PNAS qui montre des oscillations quotidiennes dans plusieurs espèces lipidiques dans les muscles, y compris les glycérolipides, les glycérophospholipides et les sphingolipides in vitro et in vivo. Laurent a également contribué à un vidéo-protocole publié dans JoVE, décrivant comment surveiller les changements quotidiens dans les protéines de l'horloge circadienne et la sécrétion d'hormones dans les cultures cellulaires primaires. Globalement, le travail de Laurent a mis en évidence un rôle essentiel pour les protéines de l'horloge du muscle squelettique humain dans la régulation du métabolisme des lipides indépendamment des stimuli externes, tels que l'activité physique ou la prise alimentaire. De plus, étant donné que l'inflammation musculaire et le métabolisme des lipides jouent un rôle important dans la physiopathologie du diabète, le travail de Laurent a des implications importantes sur la façon dont la dérégulation de l'horloge interne du muscle peut contribuer à cette maladie.

Bien joué, Laurent! Nous lui souhaitons tout le meilleur pour son brillant avenir! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par: P. Nunes-Hasler et S. Ljubicic

20 décembre 2017
  Actualités