Groupes de recherche

[140] Phagocytose

Relations hôte-pathogènes : reconnaissance, phagocytose et destruction des bactéries

 

La phagocytose est le processus par lequel des cellules eucaryotes ingèrent de grosses particules (>1µm), par exemple des bactéries. Les cellules phagocytiques comme les macrophages sont un élément essentiel pour la défense du corps humain contre les microorganismes infectieux. Pour comprendre au niveau moléculaire comment la phagocytose est assurée et contrôlée, nous utilisons une cellule phagocytique modèle qui se prête à des analyses génétiques, l’amibe Dictyostelium discoideum. Ces amibes phagocytosent des bactéries pour s’en nourrir et les mécanismes moléculaires mis en jeu sont très proches de ceux observés chez des cellules de mammifères.

 

A l’aide de ce système simple, nous étudions le rôle de diverses protéines dans les cellules phagocytiques. Il s’agit de comprendre comment une cellule peut sentir divers types de bactéries, comment elle les ingère, puis comment elle les tue. Certaines facettes de ces processus (phase d’ingestion) ont été relativement bien étudiées, d’autres (comment une cellule tue une bactérie) sont encore peu comprises. Nos résultats indiquent que des mécanismes très différents et largement inconnus sont mis en jeu pour tuer différents types de bactéries. Nous utilisons également des cellules en culture pour valider nos découvertes chez des cellules de mammifères.

 

Différentes espèces de bactéries pathogènes ont développé des stratégies pour échapper aux cellules phagocytiques, ce qui leur permet d’infecter des patients. Nous étudions également ces stratégies de survie bactérienne, notamment celles mises en place par Pseudomonas aeruginosa, Klebsiella pneumoniae et Mycobacterium marinum.

 

Ces différents thèmes (phagocytose, reconnaissance et destruction des bactéries, relations hôte-pathogène) sont liés au niveau conceptuel comme au niveau expérimental.

 

Pierre Cosson occupe la chaire Doerenkamp-Naef-Zbinden consacrée au développement de méthodes alternatives à l’expérimentation animale.