Projet

Le projet Didactique du paysage. Mutualisation des expériences et perspectives didactiques à propos des controverses paysagères, soutenu par le Fonds National Suisse de la recherche scientifique (FNS), vise à construire des collaborations pour mutualiser des outils, des méthodes et des expériences de formation dans la perspective d’une «didactique du paysage ».

Pour cela il croise les approches de la didactique scolaire de la géographie avec celles d’autres acteurs dans d’autres contextes de formation qui se saisissent de plus en plus aujourd'hui du paysage comme enjeu et outil d’aménagement. Dans le cadre des démarches participatives, aujourd’hui prônées par les politiques publiques au nom du développement durable, on en appelle à l’éducation, la sensibilisation, l’accompagnement, la médiation. Mais tous les acteurs butent sur la complexité récurrente, notamment dans des situations de débat, voire de conflit, à parler du paysage, à faire parler du paysage, à initier et animer un débat autour du paysage et son devenir, autour du projet, en vue de l’action territoriale.
Le paysage apparaît donc comme un objet privilégié pour expérimenter des collaborations entre des sphères qui sont peu habituées à collaborer et partagent pourtant des préoccupations très proches : comment parler et faire parler du paysage ? Le projet vise ainsi à rassembler des chercheurs qui sont également formateurs dans des contextes divers liés au paysage : enseignement secondaire, enseignement professionnel, enseignement universitaire, école de paysage, association de conseil et de formation...

Le projet s’appuie sur un objet transversal qui sert de fil rouge à ces échanges, la controverse publique. Cet objet permet de croiser deux champs de recherche théorique : la sociologie des problèmes publics et ses développements en géographie d’une part et le champ des « questions socialement vives » en didactique d’autre part. Ce projet se nourrit aussi de l’expérience et des expérimentations didactiques spécifiques des chercheurs participants, développées dans des contextes différents (disciplinaires, pédagogiques comme culturels), ce dans une posture réflexive originale et enrichissante.

Le projet est bâti en partie sur une recherche doctorale en didactique de la géographie qui vise à concevoir et mettre en œuvre avec des enseignants partenaires des dispositifs didactiques sur les controverses paysagères. En regard de cette recherche est organisé un réseau de chercheurs et de formateurs dans les métiers du paysage pris au sens le plus large : le cœur du projet est fondé sur une série de séminaires et d’ateliers de terrain réguliers qui permettront échanges et mutualisation d’outils et d’expériences.

top