PRESSE INFORMATION PUBLICATIONS
 Communiqué de presse 

Pôles de recherche nationaux: trois projets, initiés par l'Université de Genève, présélectionnés par le Fonds national suisse de la recherche scientifique

La première étape de sélection des projets pour les pôles de recherche nationaux est terminée. Le Fonds national suisse de la recherche scientifique vient en effet de soumettre une liste avec ses recommandations au Département fédéral de l'intérieur, chargé d'effectuer la sélection finale: 18 projets ont été retenus parmi lesquels trois sont dirigés depuis l'Université de Genève. Frontiers in genetics: Genes, chromosomes and development s'intègre dans le projet tripartite Science, Vie, Société. Il allie recherche fondamentale, technologie de pointe et formation de la relève en génétique/génomique. Le projet Life courses between normalisation and individualisation: stages-transitions-regulations regroupe les principales équipes de recherche romandes spécialisées dans le domaine des sciences sociales. Il a pour but de mieux comprendre l'évolution de l'individu face aux mutations sociales et environnementales. Le troisième projet, Materials with novel electronic properties est un programme de recherche sur les matériaux électroniques du futur tels que les supraconducteurs ou les matériaux ferroélectriques. Cette large collaboration nationale inclut recherche fondamentale, application industrielle et formation. Cette première sélection place l'Université de Genève parmi les institutions de recherche les plus représentées aux côtés des Universités de Zurich et de Berne.

L'arc lémanique: centre d'excellence en génomique

Depuis le décodage du génome humain, les enjeux en sciences de la vie deviennent toujours plus importants, porteurs de grands espoirs pour le traitement de nombreuses maladies. Parmi les acteurs internationaux qui travaillent dans ce domaine, la région lémanique se profile comme un pôle d'expertise, notamment avec le projet Science, Vie, Société. C'est dans ce cadre que s'inscrit le projet Frontiers in genetics: Genes, chromosomes and development. Il propose trois axes de développement: la recherche fondamentale, la création d'une plate-forme technologique et celle d'une école doctorale pour la formation de la relève. Pour la recherche de pointe, 15 laboratoires d'envergure, principalement localisés sur l'axe lémanique avec une contribution de l'Université de Zurich, vont travailler en synergie pour relever ensemble les défis que sont la compréhension du fonctionnement des gènes, l'organisation des chromosomes et le fonctionnement des cellules. Le projet prévoit également de doter la région lémanique d'une technologie de pointe, grâce à la mise en commun des ressources. Une telle plate-forme permettra ainsi aux chercheurs lémaniques de rester en compétition au niveau international. Enfin, il propose la création d'une école doctorale qui permettra à des étudiants suisses et étrangers de recevoir une bourse et d'effectuer leur thèse dans une ou plusieurs des institutions du réseau. Cette réorganisation de la formation en sciences de la vie permettra aux étudiants de bénéficier des compétences et de la diversité des laboratoires du réseau et de profiter de leur synergie.

Les parcours de vie

Les changements importants de la structure démographique et sociale observés au cours de ces dernières décennies influent sur le parcours de vie des individus. Le projet Life courses between normalisation and individualisation: stages-transitions-regulations est un projet interdisciplinaire en sciences sociales, en psychologie et en biologie, qui se propose d'étudier l'organisation du cycle de la vie humaine dès le début de l'âge adulte et jusqu'à la mort. Regroupant principalement les institutions lémaniques spécialisées dans le domaine, mais également d'autres équipes au niveau suisse, ce projet représentera une composante importante du pôle IRIS du projet Science, Vie, Société. Il combinera l'étude des trajectoires de vie individuelles (psychologiques, biologiques, familiales et relationnelles, professionnelles, civiques) avec celle des représentations sociales des âges de la vie et celle des politiques sociales et institutionnelles. L'accent sera mis sur les transitions et les modes de régulations des individus, c'est-à-dire sur la façon dont ils font face aux événements marquants qui ponctuent leur vie tels que l'entrée dans la vie professionnelle, les changements de profession, la recomposition familiale et le passage à l'âge de la retaite. L'ensemble des projets de recherche sera articulé autour d'une étude longitudinale de trois cohortes d'âges différents (jeunes adultes, adultes d'âge moyen et adultes d'âge avancé) qui seront suivies durant plusieurs années. Ce PRN permettra de structurer les collaborations qui existent depuis de nombreuses années entre les divers instituts et universités qui feront partie du réseau, dans des domaines tels que la gérontologie, la psychologie développementale, la sociologie de la famille, la démographie et les changements socio-culturels, tout en renforçant leur visibilité internationale. En outre, un programme postgradué sera mis sur pied, pour former les jeunes chercheurs dans une perspective interdisciplinaire; un projet de glossaire est également prévu, visant à renforcer le dialogue entre les différentes disciplines. Enfin, les résultats des projets de recherche et leurs implications seront également exploités dans le cadre de programmes de formation continue à l'intention des acteurs de la vie sociale et institutionnelle.

Les matériaux du futur

Notre société bénéficie aujourd'hui d'une technologie avancée qui touche de nombreux aspects de notre vie quotidienne. Le XXIe siècle pose toutefois de nouveaux défis et la technologie future requiert des matériaux et des dispositifs plus performants. Les applications de ces nouveaux matériaux incluent la microélectronique, la microtechnique, les domaines de l'énergie et des télécommunications. C'est dans ce contexte que le programme Materials with novel electronic properties propose un effort de recherche national sur les matériaux ayant des propriétés électroniques exceptionnelles. Cette collaboration, qui permettra de développer des synergies fortes entre l'Université de Genève et ses partenaires romands et alémaniques, s'articule autour des thèmes suivants: l'étude fondamentale de ces matériaux du futur, le développement de techniques de synthèse et l'établissement de la base de connaissances nécessaires à leurs applications. En outre, elle donnera un cadre de formation avancée unique pour les chercheurs et étudiants des Hautes écoles suisses. L'une des forces de ce projet réside dans l'association de la recherche académique avec la recherche privée, et de la recherche fondamentale avec la recherche appliquée.

En outre, le FNRS a également retenu le projet Interactive Multimodal Information Management, dirigé par le prof. Hervé Bourlard de l'Institut Dalle Molle d'Intelligence Artificielle Perceptive à Martigny, projet auquel collabore le prof. Thierry Pun de l'Université de Genève. Cette première sélection place l'Université de Genève parmi les trois institutions de recherche les plus représentées aux côtés des Universités de Zurich et de Berne.

Pour tout renseignement complémentaire, n'hésitez pas à contacter:
Frontiers in genetics: Genes, chromosomes and development:
Le prof. Denis Duboule, tél. 022 702 67 71
Life courses between normalisation and individualisation: stages-transitions-regulations:
Le prof. Anik de Ribaupierre, tél. 022 379 90 02
Materials with novel electronic properties:
Le prof. Řystein Fischer, tél. 022 702 62 70