600x200-Conf_Mitchell_180117.jpg

Conférence en anglais avec interprétation simultanée en français

«Chez l’individu, la folie est quelque chose de rare, mais dans les groupes, les partis, les peuples, les époques, c’est la règle.» - Nietzsche

Le choc causé par l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis a laissé de nombreux américains et citoyens du monde dans un état de stress post-traumatique collectif.
Invité d’honneur du colloque Que font les images dans l’espace public?, le professeur en études visuelles W. J. T. Mitchell propose une analyse de la culture visuelle américaine en se focalisant sur le cas particulier de la guerre d’images à laquelle se sont livrés les deux candidats à la Maison Blanche et qui s’est conclue par l’élection de Donald Trump. Pour comprendre comment l’imaginaire collectif, la passion et la «folie rationnelle» sont intervenus dans ce résultat surprenant et historique, le professeur utilisera les outils de la psychologie de masse.
Le professeur Mitchell questionne notamment le rôle qu’ont joué les médias et les images, de même que les mises en scène transformant les interventions en spectacle. Il aborde également une série de questions brûlantes: comment le fantasme de l’exception américaine a-t-il tiré parti d’une résurgence globale des nationalismes? Quel mélange particulier de pathologies (racisme, misogynie, xénophobie, ressentiment de classe, fanatisme religieux) est à l’origine de la «coalition arc-en-ciel» constituée au sein de la droite américaine? Quel effet thérapeutique peut apporter la critique et quelle perspective peut-elle offrir?

Cette conférence s'est déroulé dans le cadre du colloque Que font les images dans l’espace public?

Lire "Gros plan sur les images de la rue" dans le Journal de l'Uni n°126.

Lire "Que nous veulent les images?" dans Le Temps du 17.01.2017.


Lecture in English with live-interpretation in French

«Insanity in individuals is somewhat rare, but in groups, parties, nations, and epochs it is the rule.» - Nietzsche

The shock felt at the election of Donald Trump to the presidency of the United States has left many Americans and citizens of the world in a state of collective post-traumatic stress disorder.
Guest of honour of the conference What do images in public space do? the Professor in visual studies W. J. T. Mitchell will analyse the American visual culture, focusing on the war of images between the two candidates running for the presidency, which ended up with the election of Donald Trump.
Professor Mitchell will apply the tools of mass psychology to diagnose the role of collective fantasy, passion, and “rational madness” in producing this surprising historic event.

Professor Mitchell will examine in particular the role did media, images, and spectacle play, and why they fail to predict this result. He will also address a series of burning issues: how did fantasies of American exceptionalism build on the global resurgence of nationalism?  What specific mixture of pathologies (racism, misogyny, xenophobia, class resentment, religious fanaticism) produced a “rainbow coalition” of the American Right?  What forms of therapeutic critique offer a prognosis for recovery going forward?

This lecture takes place at the occasion of the conference What do images in public space do?

 


Visionner la conférence, en version originale / Whatch the lecture in original version

 Visionner la conférence, en version française  

 Watch the lecture in english  

8 décembre 2016

2017

top