Dies academicus

groupe-2016.jpg 

La cérémonie 2016 du Dies academicus s'est déroulée en présence des autorités politiques et académiques le vendredi 14 octobre à Uni Dufour.

Un an après l'adoption des 17 Objectifs de développement durable de l’Organisation des Nations Unies, le Dies academicus a mis en lumière le rôle de l'Université dans la résolution des problématiques de notre société. Le directeur général du Comité international de la Croix-Rouge, M. Yves Daccord, fut l'invité d'honneur de la cérémonie. Il a exposé comment il nous faut repenser les réponses humanitaires, diplomatiques ou académiques à apporter aux crises actuelles durables, qu’elles soient climatiques, économiques ou migratoires.

 

PRÉCÉDENTES ÉDITIONS

600x150_Archive_Dies_2016.jpg

bandeau-dies-2015.jpg

bandeau-dies-2014.jpg

 
 
 
 
 

 


ORIGINE DU DIES ACADEMICUS

L'Académie, qui est à l'origine de l'Université de Genève, a été fondée en 1559. C'est pour la première fois en 1870 que l'Université instaure une séance solennelle de remise des prix. Ce n'est toutefois qu'en 1904 que l'Université célèbre son premier Dies academicus.

Journée officielle de l'Alma mater, cette cérémonie était traditionnellement fixée autour du 5 juin, date de fondation de l'Académie. Compte tenu du nouveau calendrier universitaire, elle a lieu, depuis 2010, à la mi-octobre. A cette occasion s'expriment notamment les autorités politiques et universitaires. Des mérites sont décernés, tels le grade de Docteur honoris causa, la Médaille de l'Université et des prix scientifiques.

Par ailleurs, les cours de toutes les facultés sont traditionnellement suspendus la matinée du Dies academicus.