Dies academicus 2015

Elisabeth Decrey Warner - Docteure honoris causa de la Faculté de droit

Elisabeth-Decrey.jpg

De nationalité suisse, Elisabeth Decrey Warner est née en 1953. Physiothérapeute de formation et ancienne députée au Grand Conseil genevois - dont elle fut d’ailleurs présidente en 2000 - elle est engagée depuis plus de 25 ans dans la lutte pour le respect des droits humains. Ses combats ont été menés auprès d’ONG œuvrant aux côtés des réfugiés, dans la lutte contre la torture et les mines antipersonnel. Elle a créé la Fondation suisse d’aide aux victimes de mines antipersonnel et s’est illustrée en tant que coordinatrice de la Campagne suisse contre les mines, une initiative impliquant plusieurs ONG, lancée en 1994. En 2000, Elisabeth Decrey Warner fait naître une idée dont l’impact se révélera déterminant: les groupes armés doivent être engagés, convaincus et maintenus dans le dialogue pour que la situation des populations civiles touchées par les conflits s’améliore enfin. Elle propose ainsi que les groupes armés prennent des engagements dans ce domaine, par un acte d’engagement formel, signé à la salle de l’Alabama à l’Hôtel de Ville de Genève. L’appel de Genève est lancé. En reconnaissance de sa contribution au respect des droits humains, Elisabeth Decrey Warner est nominée en 2005 dans cadre de l’opération «1000 Femmes pour le Prix Nobel de la Paix» et reçoit en 2006 le «Prix de la société internationale pour les droits humains».