Celles qui gagnent

Vu dans la presse

actu_celles_qui_gagnent_Mara.jpgWorld Water Challenge 2016 Mara Tignino, chargée de cours à la Faculté de droit et coordinatrice de la Plateforme pour le droit international de l'eau douce au sein du Pôle eau Genève, elle dispense des enseignements de droit international de l’environnement, de droit des organisations internationales et de droits de l’homme. Elle s’est vu décerner un prix pour sa présentation sur « Sustainability in the Management of Transboundary Water Resources ». lors de la compétition « World Water Challenge 2016». Cette compétition a été organisée lors de la première édition du Korea International Water Week qui a eu lieu du 19 au 22 octobre à Daegu (Corée).

Actu_penser le beau.JPG

actu_celles_qui_gagnent_stewart.JPG

Nomination de la professeure Sarah Stewart-Kroeker

La Faculté de Théologie de Genève a nommé Sarah Stewart-Kroeker en tant que professeure d’éthique. Cette chaire  d’éthique honore la mémoire du professeur Jacques de Senarclens, ancien doyen de la Faculté.

 

Fatehah Mohd Omar de l'Institut Forel

Cette chercheuse vient d’obtenir sur concours une bourse L’Oréal-UNESCO for Women in Science 2016 poru la Malaisie. Sa thèse a pour titre “  Characterization, Properties, Transformations and Behavior of ZnO Nanoparticles in Aquatic Systems “ et traite du comportement des nanoparticules (polluants émergents) dans les systèmes aquatiques. Fatehah Mohd Omar aégalement reçu un prix auprès de l'International Foundation for Science (IFS) >> Sa bio

Cette année, quatre doctorats honoris causa seront remis à aux personnalités suivantes
- Directrice de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) de Paris, Catherine Pélachaud.
- Biologiste moléculaire à l'Université de Bâle, Michael N. Hall.
- Économiste à la Business School de l'Université de Chicago, Marianne Bertrand.
- Directrice au CNRS et à Sciences Po, Paris, Mme Agnès van Zanten.

NOUVELLE PUBLICATION

Dre Dora Kiss - Saisir le mouvement - ed. Classiques Garnier - 2016

La belle danse, style chorégraphique du xviiie siècle, se diffuse en présence et par des écrits : traités, partitions en notation Beauchamps-Feuillet. À partir de ce sujet, l’ouvrage problématise les liens entre danse, écriture et lecture. Danser précède ou suit l’écriture de la danse – qui suppose de concevoir un style chorégraphique, de l’élaborer, de le transformer. Écrire la danse permet ainsi de stimuler l’imaginaire corporel.

Parallèlement, la lire, c’est-à-dire la simuler ou l’incorporer, implique de la comprendre, de l’interpréter, et d’en concevoir certains enjeux. Ce volume place ainsi la pratique et la critique des arts chorégraphiques à l’intersection du sensible et du conceptuel. >> Bon de commande

Biographie de l'auteure

Danseuse, Dóra Kiss est titulaire d’un master en littérature française et d’un doctorat en musicologie et en recherche en danse. Bénéficiaire de plusieurs bourses – Fonds national suisse de recherche scientifique (FNS), Fondation Schmidheiny, université de Genève –, elle soutient sa thèse en 2013, qui est honorée en 2014 du prix Jacques-Handschin de la Société suisse de musicologie (SSM). Après un séjour postdoctoral à l’IreMus (CNRS, Paris) puis une suppléance d’enseignement à la Haute école de musique  de Genève, (HEM) elle partage désormais son temps entre l’enseignement du français au Collège André-Chavanne et la recherche. En 2016, elle est lauréate du prix « Patrimoine de la danse suisse » lancé par l’Office fédéral de la culture, qui contribue à financer un projet de métacatalogue suisse des écrits de la danse dont elle coordonne la réalisation.

 

La prestigieuse bourse ERC (European Research Council - Advanced Grant)

Une bourse ERC a été attribuée à la Profésseure Dominique SOLDATI-FAVRE du Département de Microbiologie et Médecine Moléculaire (Médecine) pour le projet ToxoPersist - Molecular Basis of Toxoplasma gondii Encystation and Persistence. Le projet démarrera en octobre 2016 pour une durée de 5 ans et avec un budget de près de 2.3 millions de francs.