L'exposition en bref

Du 2 mai au 30 septembre, le parc Bertrand accueille une exposition consacrée aux photographies vendues de par le monde aux voyageurs de la fin du XIXe siècle. L’essentiel des images exposées appartient à la collection Alfred Bertrand (1856-1924), l’ancien propriétaire du parc, qui les acheta à l’occasion de ses tours du monde. Sa veuve légua en 1940 ses 1720 photographies au Musée d’ethnographie de Genève. Ces images, parfois stigmatisantes, reflètent davantage des stéréotypes sur le « monde exotique » que la réalité de sa diversité. La réelle qualité formelle des images ne doit pas nous hypnotiser ni faire oublier la violence dont elles sont porteuses. Ces Clichés exotiques eurent un grand impact. Les examiner aujourd’hui d’un œil critique, c’est aussi réfléchir à notre vision du monde. Cette exposition est le fruit d’une collaboration entre le département de géographie de l’UNIGE et le MEG.

parcbertrand1
Alfred Bertrand
portraitbertrand
Riche héritier genevois, Alfred Bertrand (1856-1924) consacra sa vie à l’exploration du Monde et à la promotion des missions protestantes. Au cours de ses voyages, dont deux tours du monde (1878-79 et 1907), il constitua une collection de 1720 photographies qui furent données au Musée d'ethnographie de Genève (MEG) par sa veuve en 1940. Le public genevois a déjà eu l’opportunité d’admirer une centaine de ces images lors de l’exposition « Un Genevois autour du monde » organisée en 2007 par le MEG.

Portrait d'Alfred Bertrand, Bourne & Shepherd, 1883, collection Alfred Bertrand, Musée d'ethnographie de Genève, inv. 411987
.

Le Parc Bertrand
Situé au coeur du quartier genevois de Champel, le parc Bertrand est l'ancienne propriété d'Alfred Bertrand, donnée à la Ville de Genève par sa veuve entre 1933 et 1940. La maison des époux Bertrand est aujourd'hui une crèche.
parcbertrand
Lumière matinale au parc Bertrand, 2006, Johnathan Watts,
Musée d'ethnographie de Genève.

top