Chercheur.e.s affilié.e.s au département

Lerch Louca

Photo
Collaborateur scientifique LOUCA LERCH

Louca Lerch prépare une thèse consacrée à l’impact de la mondialisation et les technologies de l’information sur les processus d’innovation territoriale nés de l’entrée en vigueur d’une nouvelle Constitution en Bolivie. Celle-ci fait écho à un mémoire de Master consacré aux controverses sur l’aménagement de l’agglomération transfrontalière Franco-Valdo-Genevoise.
Il participe actuellement au projet "Démocratisation de l’information géographique et développement territorial en Bolivie" portant sur l’usage, par les organisations autochtones boliviennes, de la cartographie comme instrument de décolonisation territoriale.
Auparavant, il a développé des compétences dans le domaine de l’aménagement du territoire et des systèmes d’information géographiques (SIG) en travaillant à Genève pour un bureau d’urbanisme (Plan Directeur Communal de Lancy) et en Bolivie pour des administrations publiques dans le domaine de la démocratisation et mise en œuvre de SIG opérationnels.

 

Enseignements
"Développement territorial et information géographique" (Master)

Travail de terrain pour la thèse:

Bolivie, 2011

La Paz, le 4 mars 2011
Suite à d'intenses pluies tombées en mars dernier sur la ville de La Paz (Bolivie), environ 6000 personnes ont vu leurs logements engloutis par un glissement de terrain. Grâce aux nombreuses mises en garde des autorités municipales, les habitantEs du quartier connaissent les risques inhérents à la localisation de leurs maisons; grâce à une bonne communication entre voisins, l'ensemble des habitants ont pu évacuer les lieux avant le désastre. La proximité avec le centre ville où se trouvent la majorité des emplois expliquent probablement le choix de rester jusqu'au dernier moment... Aujourd'hui (juillet 2011) plusieurs centaines de familles survivent encore dans des campements organisés par la mairie en attente de relogement. La gestion sociale des risques est au centre de nombreuses réflexions de géographes en Bolivie, dont, en français, Sébastien Hardy de l'Institut Français de Recherches pour le Développement (IRD). Pour plus d'information
Pour voir d'autres images: DesliamientoLaPaz

Bolivie, 2009

Bolivie_2

Le Salar de Uyuni, le plus grand désert de sel au monde (12'000 km2, soit environ 30% du territoire suisse).
C'est également la première réserve de lithium au monde, un matériau utilisé pour la fabrication de batteries à haute performance utilisées dans nos téléphones et ordinateurs portables. La Bolivie est actuellement convoitée par de nombreuses puissances industrielles, comme la France et le Japon, qui y voient une ressource fondamentale du développement des voitures électriques à l'avenir. Le gouvernement du Président indigène Evo Morales négocie âprement  l'accès à cette ressource qu'il conditionne à l'installation sur place d'usines de transformation de cette matière première afin de garantir un développement économique local. Il s'agit, pour  le pays le plus pauvre d'Amérique du Sud, de cesser d'être un simple exportateur de minerais dépendant au jour le jour des cours internationaux.

Bolivie_3

Défilé militaire à La Paz à l'occasion du bicentenaire de la déclaration d'indépendance de la ville, troupes de haute-montagne en tenue de parade.
En Bolivie les habits, costumes et uniformes jouent une rôle fondamental dans la mise en scène de la diversité culturelle et géographique de ce pays à cheval entre cordillère des Andes, bassin amazonien et plaines arides du Chaco au sud. Au même titre que les célèbres troupes de danse traditionnelle, les troupes de haute montagne, de blanc et rouge vêtues, loin d'incarner une quelconque efficacité au combat, apparaissent en éléments de métaphore paysagère de la diversité bioclimatique du pays. Plutôt que de s'y camoufler, ils
jouent la montagne au sein d'une représentation nationale plurielle.


Chercheur.e.s affilié.e.s au département