La collection Sociograph

Sociograph 21 - Sociological Research Studies

WEB_Sociograph_21.jpg

La catastrophe de Mattmark. Aspects sociologiques

Edité par Sandro Cattacin, Toni Ricciardi et Irina Radu

Avec les contributions des étudiant(e)s du Master en sociologie : Yasmine Ahamed, Caroline Deniel, Dan Orsholits, Steffanie Perez, Elena Rocco, Julien Ruey, Katleen Ryser, Cynthia Soares et Karen Viadest.

 

2015, numéro 21

ISBN: 978-2-940386-29-1

 

 

Le numéro peut être commandé (CHF 15.- l'exemplaire) au secrétariat.

Téléchargez le numéro  

Survenue le 30 août 1965, la catastrophe de Mattmark représente le plus gros accident industriel de l’histoire de la Suisse. Par la diversité d’origine des victimes cet événement acquiert une dimension internationale. Il suscite en Suisse et en Europe un débat sur les conditions sociales des migrations économiques et sur les conditions d’exercice professionnel des migrants.

Nous nous sommes interrogés ici sur les grands thèmes liés à cette tragédie qui a entrainé la mort de 88 travailleurs. Premièrement, nos réflexions ont été liées au concept de mémoire avec l’objectif de vérifier si cette catastrophe représente véritablement un héritage historique. Deuxièmement, nous avons analysé à travers des entretiens avec les survivants et les familles des victimes quelles ont été leurs stratégies de survie et comment est-il possible de construire une mémoire collective et individuelle dans ce contexte. Troisièmement, la catastrophe a eu comme conséquence la naissance de plusieurs sentiments de solidarité – d’urgence, religieuse, émotionnelle –  et la constitution d’une fondation pour prendre en charge les victimes, un fait unique à l’époque. Finalement, la catastrophe de Mattmark a aussi remis en question l’image-même de la Suisse et, à cet égard, est devenue un symbole des controverses politiques de l’époque.