La Faculté des Sciences

La Faculté des sciences de l’Université de Genève se distingue par l’excellence de ses chercheurs et son ouverture au monde qui se reflète dans la composition très internationale de ses professeurs, post-doctorants, doctorants et étudiants.

Pyramide
L'UNIGE dans les classements mondiaux en 2015
58e au Shanghai (rouge), 61e au Leiden (noir), 89e au QS (bleu) et 131e au Times Higher Education (vert), l'UNIGE figure parmi le 1% des meilleures universités. Le ranking Shanghai place les sciences genevoises au 33e rang mondial, 1ère en suisse romande et 2e au niveau suisse derrière l'ETHZ.

Des formations de pointe
Avec quelque 2700 étudiant-e-s, dont plus de 700 doctorant-e-s (soit plus de 25%), la Faculté des sciences voit son nombre d’étudiants croître d’année en année.

Un palmarès impressionnant
En 2015, 530 diplômes délivrés, dont 126 doctorats dans huit branches d’études : astrophysique, biologie, chimie, informatique, mathématiques, physique, sciences pharmaceutiques et sciences de la Terre et de l'environnement.

Un encadrement de qualité
Plus de 130 professeurs, 760 collaborateurs de l'enseignement et de la recherche, dont 700 assistants et post-doctorants, et 400 membres du personnel administratif et technique.

Un budget qui représente un véritable investissement
150 millions dont environ 75 millions du Canton de Genève, 25 millions de subventions fédérales et 50 millions de contrats de recherche. Chaque franc provenant du contribuable genevois amène un autre franc de l’extérieur.

Subsides du FNS, l’UNIGE dans le haut du classement
En 2012, le montant des subsides du Fonds national suisse de la recherche scientifique obtenus par l’UNIGE s’est élevé à près de 105 millions de francs, soit 14 % du total des subsides nationaux. L’UNIGE se retrouve ainsi au deuxième rang, derrière l’Université de Zurich (116 millions) et devant l’EPFZ (101 millions).

5 pôles de recherche nationaux (PRN) hébergés à la Faculté des sciences
Fin 2013, la Confédération a attribué deux nouveaux PRN à l’UNIGE, SwissMAP (mathématiques et physique théorique) et PlanetS (astronomie), tous deux abrités à la Faculté des sciences. Ils s’ajoutent au pôle Chemical Biology (2010) ainsi qu’aux pôles en biologie (Frontiers in Genetics) et en physique (MaNEP) obtenu en 2001 et venant de se terminer.

top