L'Univers invisible (2001-2002)



Ce troisième événement est en quelque sorte le point de départ du cours de cette année sur "L'astronomie invisible". Ce cours commencera par quelques précisions sur la notion de lumière, plus généralement appelée "rayonnement électromagnétique", et sur les contraintes imposées aux observations astronomiques par l'atmosphère terrestre. L'essentiel du cours sera ensuite consacré aux résultats astrophysiques les plus importants apportés par ces mesures, tels que par exemple:

  • La presentation de quelques sources observées dans tous les domaines de longueur d'onde, du rayonnement radio au rayons gamma: le Soleil bien sûr, mais aussi la Voie Lactée et la galaxie d'Andromède.
  • L'observation du rayonnement cosmologique, témoin infrarouge actuel du big bang.
  • La découverte par la radioastronomie du gaz hydrogène neutre dans l'espace interstellaire.
  • La présence de nuages interstellaires froids, constitués de nombreuses molécules et de poussières, révélés par le rayonnement radio et infrarouge.
  • L'observation des pulsars, découverts en ondes radio, ouvrant la voie de l'étude des astres compacts.
  • Dans le domaine des rayons X et gamma, l'étude des noyaux actifs de galaxies, dont le "moteur" central est un trou noir.
  • La présence de trous noirs, stellaires ceux-ci, est également suspectée dans des étoiles doubles très proches : du rayonnement X est émis lors de l'échange de matière entre les composantes.
  • La détection de sursauts de rayonnement gamma, phénomène rare, violent et imprévisible, observé jusqu'aux confins de l'Univers.

 

Cours ouvert au public
Année Académique 2001-2002
1051 L'Univers invisible
Professeur
BURKI
CR H 1h Sciences II
Auditoire A300
Remarques :  
Affiche et description du cours : document-droite.gif
Support du cours : download_secure.png ICI
Séance d'information et inscriptions : 25 octobre 2001 de 17h45 à 18h30 à Sciences II, salle A300
Renseignements : tél. 022 379 22 00
Cours : dès le 25 octobre 2001
top