Les voies de toxicité cellulaire du mercure

La pollution par le mercure est une préoccupation mondiale en raison de la toxicité du Hg et de sa biomagnification dans les chaînes trophiques aquatiques. Cependant, la biodisponibilité et les voies de toxicité des deux espèces de mercure - inorganique et méthylmercure – qui dominent dans les milieux aquatiques restent mal comprises. En utilisant une approche transcriptomique, nous avons montré que même à de très faibles concentrations, les deux espèces de mercure dérégulent un grand nombre de gènes. Ces gènes sont impliqués dans divers processus, notamment la photosynthèse et le transport d'éléments essentiels. Pour des concentrations cellulaires comparables, le méthylmercure a régulé un plus grand nombre de gènes avec une intensité plus forte, comparé au mercure inorganique. Cette connaissance est importante pour le développement d’une évaluation précoce du Hg dans le milieu aquatique.

Archive ouverte

Article complet

août 22, 2017

Actualité

top