Département des sciences économiques

Le nouveau département des sciences économiques intègre dès le 1er janvier 2011, les subdivisions suivantes:

  • l'ancien département d'économie politique
  • l’ancien département d’économétrie
  • l'ancien département d'histoire économique

Le département des sciences économiques de l'Université de Genève est la structure administrative qui a vocation à regrouper le personnel d'enseignement actif dans les différents domaines de la science économique : histoire économique et histoire de la pensée économique; étude des systèmes économiques; micro-économie et organisation industrielle; macro-économie, économie du développement, du changement technologique et de la croissance; économie internationale; économie monétaire et financière; économie publique et économie du bien-être; économie du travail, de la santé, et de l'éducation; économie de l'environnement, des ressources naturelles et de l'agriculture; économie urbaine et régionale; méthodes quantitatives appliquées (économétrie, mathématiques, statistique).

Ces différents domaines sont représentés au sein du département des sciences économiques, certains d'entre eux plus fortement que d'autres, soit pour des raisons stratégiques de positionnement international, soit pour des raisons historiques. Le Département des sciences économiques est né en effet de la fusion de trois départements qui ont été longtemps associés à la réputation internationale de l'Université de Genève :

  • Le département d'économie politique, fondé par Jacques L'Huillier, qui s'est notamment forgé une réputation dans les domaines de l'économie internationale, de l'économie du développement, de l'économie monétaire et financière, de l'économie de l'environnement et de l'économie du travail;
  • Le département d'économétrie, fondé par Luigi Solari, qui a fait le renom de Genève en matière d'économétrie et de statistique;
  • Le département d'histoire économique, étroitement associé au nom de Paul Bairoch, qui a su créer un pont entre l'étude historique du développement en longue durée des économies et des sociétés et le recours aux concepts et aux méthodes de l'analyse économique.

Le département des sciences économiques regroupe ainsi, en son sein, un capital humain d'envergure internationale, actif en matière d'enseignement avec les responsables de deux bachelors (sciences économiques et histoire économique), de trois masters (MSc in economics, MSc in statistics et MA en histoire économique), et de quatre spécialisations doctorales (économétrie, économie politique, histoire économique et sociale et statistique). Ce capital humain est fortement actif également en matière de recherche avec de nombreux doctorants et des enseignants-chercheurs membres d’un fonds de recherche en sciences économiques (RSEC), de quatre instituts de recherche : Laboratoire d'économie appliquée (LEA), Institut d’histoire économique Paul Bairoch, Institut de statistique, Institut d'études démographiques et du parcours de vie – et d’un Centre interfacultaire, le Geneva Finance Research Institute (GFRI). Il s'appuie en outre sur un secrétariat dévoué et compétent et sur les structures précieuses qu'offre une grande université généraliste à vocation internationale. #text

top