L'évolution du SI à l'UNIGE: un enjeu stratégique

Emergence du SI

C’est en 2003 qu’il est fait mention pour la première fois du système d’information au niveau de la direction de l’UNIGE. Sous l'impulsion de la Division STIC (anciennement Division informatique), le concept du SI-UNIGE émerge et un premier travail communautaire fait ressortir différents domaines thématiques d’évolution du SI. Les technologies de l’information et de la communication ne sont pas une fin en soi, elles s’inscrivent dans une finalité guidée par les besoins des utilisateurs et de l’institution.

Face à la multitude de projets possibles et aux ressources forcément limitées apparaît alors le besoin de mettre en place un dispositif de management du SI-UNIGE, d’abord cantonné aux services administratifs puis progressivement étendu à l’ensemble des métiers de l’UNIGE. Un cadre de gestion du SI basé sur les meilleures pratiques commence à prendre forme de 2004 à 2006, avec en particulier une démarche de professionnalisation de la gestion des projets de SI.

Plan directeur et gouvernance du SI

De 2006 à 2008, l’institution s’attelle à l’élaboration du premier plan directeur quadriennal d’évolution du système d’information institutionnel. Ce plan directeur est constitué d'initiatives stratégiques déclinées en résultats à atteindre relatifs aux différents axes d’évolution du SI institutionnel et au dispositif de gouvernance et de gestion du SI.

Dès 2007, un réel dispositif de gouvernance du SI couvrant l’entièreté du SI institutionnel est mis en œuvre sous l’égide du Rectorat. Ce dispositif s’appuie sur les processus et outils institutionnels basés sur les meilleures pratiques professionnelles en matière de cartographie et urbanisation du SI, de gestion des projets et de gestion des services.

Dès 2008, l’évolution du SI (mise en place d’un système d’information intégré) et de sa gouvernance (actions d’amélioration) est inscrite au Plan stratégique de l’UNIGE « Une vision pour 2020 ». Différents projets de loi sont élaborés par l'UNIGE et acceptés par le Grand Conseil pour soutenir cette mesure stratégique (PL10445, PL10446, PL10515).

Direction SI et Division STIC

Afin de prendre en compte cette évolution des enjeux et des responsabilités dans la coordination et l'évolution du SI institutionnel qui va bien au-delà des seules technologies, l'organisation et les cahiers des charges ont été révisés à fin 2011 afin de mettre en oeuvre une véritable Direction du Système d'Information (DSI) à l'UNIGE et entériner l'évolution de la division "informatique" qui devient la Division du système et des technologies de l'information et de la communication (DiSTIC).

ANCRAGE DES CO-RESPONSABILITES

En 2012-2013, une refonte majeure du Plan Directeur d’évolution du SI (PDSI) et du dispositif de Gouvernance du SI (GSI) est entreprise, s’appuyant sur différents principes et motivations.

Le partenariat entre métiers et informatique est renforcé, avec un ancrage de la co-responsabilité relative au système d’information institutionnel au plus haut niveau de la direction. Ce principe se décline en un découpage du SI institutionnel en domaines fonctionnels placés sous la responsabilité des différentes directions métiers, gérant en étroite collaboration avec la DSI leur portefeuille de projets et de services. Le PDSI est restructuré afin de refléter ce nouveau découpage.

La Gouvernance du SI est aussi revisitée, afin d’une part de simplifier le chemin décisionnel et de se rapprocher des utilisateurs et des métiers pour la réalisation des petites évolutions, et d’autre part de valoriser et prioriser les évolutions plus importantes du SI et de remonter les décisions stratégiques et arbitrages financiers au niveau du Rectorat, épaulé dans cette mission par le Bureau GSI. Finalement, un ensemble d’améliorations convenues dans le cadre du suivi de l’audit de l’Inspection cantonale des finances (ICF) relatif à la GSI à l’UNIGE sont également intégrées dans cette évolution majeure du dispositif de GSI, qui est entré en vigueur au 1er janvier 2014.

top