Axes de recherche

Stratégies alternatives à la climatisation

Acronyme: AlterClim

Mots clés
Climatisation, systèmes de refroidissement passif, déphaseur, evaporative cooling

Cadre du projet


Auteur(s)
Stefan HUNZIKER, Pierre HOLLMULLER, Bernard LACHAL

Responsable du projet
Pierre Hollmuller

Participants extérieurs


Résumé

Projet 1
Enjeux de la climatisation au niveau genevois et tour d’horizon de possibles alternatives


A Genève comme ailleurs dans le monde, la demande d’électricité due à la climatisation est en forte augmentation. La finalité de cette recherche est d’en préciser les enjeux énergétiques et économiques, ainsi que de pouvoir proposer des alternatives robustes, tout en connaissant les impacts de ces solutions sur le confort des utilisateurs. L’objectif de ce rapport est de faire un état des lieux des enjeux de la climatisation et de ses alternatives au niveau du Canton de Genève. La première partie concerne la détermination de la demande de climatisation du Canton de Genève. En un premier temps (chapitre 1), celle-ci est évaluée via une approche bottom-up, à partir des requêtes de climatisation déposées au Service cantonal de l’énergie sur la période 1980 – 2009. En un second temps (chapitre 2), les résultats sont confrontés à une approche top-down, basée sur la corrélation estivale entre la courbe de charge électrique au niveau du Canton et la température de l’air. Le chapitre 3 fait brièvement le point sur un projet d’étude technico-économique du coût complet de la climatisation, qui n’a pas pu être menée à bout, ce dont nous analysons les raisons. La dernière partie passe en revue le potentiel et les contraintes de diverses techniques de rafraîchissement passif utilisables sous climat genevois. Le chapitre 4 passe brièvement en revue les spécificités du confort d’été, son lien avec les contraintes météorologiques et la conception des bâtiments, ainsi que le type de réponse possible en terme de climatisation active et de rafraîchissement passif. Le chapitre 5 concerne un ensemble de techniques de rafraîchissement passif intégrées à la ventilation (ventilation nocturne, puits canadien, déphaseur thermique, humidification adiabatique). Le chapitre 6 concerne l'utilisation directe des sondes géothermiques pour le refroidissement de bâtiments (sans machine de refroidissement intermédiaire entre le bâtiment et les sondes). Le chapitre 7 concerne le rafraîchissement par utilisation directe d’eau du lac, distribuée aux bâtiments via un réseau hydro-thermique

Publications
Enjeux de la climatisation au niveau genevois et tour d’horizon de possibles alternatives (pdf)

Début: Janvier 2010
Fin: Janvier 2015