Etat construit et absolu.

La relation génitivale

Résumé : grammaire 4bcd

En hébreu, l'état construit est utilisé pour signifier la relation génitivale. 

Dans l'exemple 7, Yhwh est le nom régi (nomen rectum) et 'æmæt le nom régissant (nomen regens) "la fidélité de Yhwh".

le nomen rectum suit toujours directement le nomen regens.

le nomen regens est déterminé quand le nomen rectum l'est aussi (soit lorsqu'il prend l'article, soit lorsqu'il s'agit d'un nom propre, ou d'un nom avec pronom possessif).

Le nomen regens est à l'état construit. Cet état engendre alors le changement des terminaisons du féminin-singulier et du masculin-pluriel.

Le deuxième tableau ci-dessus le montre, tout comme le tableau ci-dessous.


 

La construction génitivale forme une unité de prononciation. Ainsi, le premier mot de la construction (nomen regens) perd son accent. Ce phénomène engendre des modifications de vocalisation sur les voyelles variables.

Dans la cas du mot cheval, sûs, ce n'est pas le cas car le "u" de cheval est une voyelle invariable.

Il n'en va pas de même avec les voyelles variables.

©Jean-Daniel Macchi / Unige