2001

Renforcement de la coordination entre les universités romandes

Lors de sa dernière réunion, le 29 novembre, la Conférence universitaire de Suisse occidentale (CUSO) a adopté plusieurs mesures visant à renforcer la coordination entre les hautes écoles de Suisse romande, notamment la reconnaissance réciproque des études accomplies entre les HES et les universités. Sans établir d'équivalences automatiques, cet accord devrait faciliter le passage d'un type d'établissement à l'autre pour les étudiants.

La Conférence universitaire de Suisse occidentale (CUSO) a adopté un protocole d'accord avec la Haute Ecole Spécialisée santé-social romande (HES-S2), qui prévoit que :

  • les titulaires d'un diplôme HES sont immatriculables à l'Université aux mêmes conditions que les titulaires d'une maturité;
  • un candidat ayant accompli tout ou partie de ses études dans un type d'établissement et s'engageant dans une formation dans l'autre type d'établissement pourra obtenir des équivalences de crédits ECTS limitées et selon le degré de proximité des cursus;
  • les filières de formation approfondie menant au doctorat sont strictement réservées aux titulaires d'un diplôme universitaire;
  • les formations post-graduées des titulaires de diplômes HES sous certaines conditions.

Ce faisant, la CUSO a réaffirmé ses buts fondateurs, notamment :

  • des projets communs d'enseignement de troisième cycle;
  • la création, dans certaines disciplines, des diplômes communs au niveau du deuxième cycle;
  • des projets de coordination et de coopération à l'échelon régional;
    la collaboration avec les HES et HEG;
  • la mise en place d'un forum de discussion sur tous les sujets de politique universitaire.

La CUSO a encore adopté une nouvelle Convention relative aux formations approfondies interuniversitaires spécifiant la reconnaissance des diplômes post-grades sous l'intitulé de DEA (diplôme d'études approfondies) et DESS (diplôme d'étude supérieures spécialisées). Sur demande des universités, la CUSO pourra reconnaître et subventionner de tels diplômes. Les DEA, orientés vers la recherche et la poursuite d'une carrière académique, correspondront à 60 crédits ECTS. Les DESS auront une perspective plus dirigée vers l'augmentation des capacités professionnelles; ils compteront de 60 à 180 crédits ETCS et comporteront au moins un stage.

A noter finalement que la nouvelle organisation de la CUSO prévoit un Conseil politique réunissant les Chefs de départements de l'Instruction publique, un Conseil académique composé des Recteurs et Présidents, et une Commission de coordination et de gestion chargée de gérer les activités du réseau.

17 décembre 2001
  2001