2004

Une permanence juridique au service des étudiants et collaborateurs de l'Université

Des étudiants en droit se plient en quatre pour vous conseiller!

 

C'est tous les mercredis, de 14h30 à 17h30 dans un bureau d'Uni Mail, que des étudiants en droit reçoivent les membres de la communauté universitaire pour les aider, les informer et les conseiller dans leurs démarches juridiques. Etudiants, professeurs, personnel administratif et technique, la porte est ouverte à tous. Des rencontres gratuites et sans rendez-vous.

A qui s'adresser en cas de litige? La crainte d'engager des procédures compliquées et coûteuses nous fait souvent hésiter à faire appel aux services d'un avocat. Mais grâce au dévouement des membres de l'APJED (association de la permanence juridique des étudiants en droit), composée d'une dizaine d'étudiants motivés de 2ème, 3ème et 4ème année de droit, il est possible de bénéficier d'orientation et de conseils en matière juridique.

Les questions les plus fréquentes? Comment contester des amendes d'ordres, rédiger un contrat de sous-location ou que faire lorsque les termes d'une vente ne sont pas respectés, telles sont les demandes auxquelles tentent de répondre ces jeunes en formation. "On nous consulte régulièrement pour des problèmes de voisinage, un chien qui aboie ou du bruit en permanence. Les gens ne savent pas quelles démarches entreprendre, ni comment procéder", explique Prisca Renella, qui participe activement à la permanence. Parfois, de simples lettres, s'appuyant sur des éléments légaux pour être plus convaincantes, permettent de faire bouger des situations bloquées. "On sait d'avance quels seront les points retenus, les arguments pertinents" rajoute Prisca. "On peut aussi indiquer à nos interlocuteurs s'ils ont une chance d'être entendus, s'il vaut la peine d'entreprendre quelque chose".

Les rencontres, confidentielles, sont effectuées par trois étudiants-conseillers. Cette formule permet la concertation des avis, de manière à donner les meilleures réponses possibles. Dans les cas plus complexes, les étudiants n'hésitent d'ailleurs pas à courir de bureau en bureau pour obtenir l'aide d'un assistant, voir d'un professeur. Les demandes peuvent être redirigées vers des permanences professionnelles, si la situation l'exige.

Les membres de l'association ne perçoivent aucune rémunération pour leurs services. Autant dire que l'association vit "d'air, d'eau et de justice", comme le précise Alex Borodikhine, l'un de ses membres. Logée au 4ème étage du bâtiment d'Uni Mail dans le local des associations de droit, l'APJED tient sa permanence tous les mercredi après-midi pendant l'année universitaire, sans rendez-vous. A préciser qu'elle n'entre pas en matière sur les affaires dans lesquelles l'Université ou ses facultés sont parties ; c'est le rôle de la PJE (permanence juridique des étudiants de l'Université de Genève)(1), une autre association, uniquement à disposition des étudiants.

Mais pourquoi ces étudiants consacrent-ils entre 3 et 4 heures par semaine à une telle activité, lorsque l'on sait que leur plan d'études ne leur laisse déjà que peu de temp? S'ils le font, c'est pour toucher au côté pratique d'une branche qui les passionne ou pour rendre service aux gens. Pour Lorin Cosbuc, c'est aussi "la satisfaction de se mettre dans la peau d'un avocat", son futur métier.


La permanence est ouverte durant toute l'année universitaire
Consultations gratuites, avec ou sans rendez-vous
les mardis de 14h à 20h, les jeudis de 16h à 20h, et les vendredis de 14h à 16h

Permanence juridique des étudiants
Rue du Village-Suisse 3
1205 Genève

tél. +41 76 632 52 26 (durant les heures de permanence)

 

Alexandra Mossiere
Université de Genève
Presse Information Publications
Avril 2004

5 avril 2004
  2004