Activités scientifiques

Présentation

La politique archivistique des AIJJR favorise des recherches sur des problématiques variées : pédologie, pédagogie expérimentale, éducation nouvelle, école active, science de l’enfant et du développement, réseaux internationaux, éducation pacifiste, associations et syndicats enseignants, etc.
Menées en étroite articulation avec l'Équipe de recherche en histoire sociale de l'éducation (ERHISE), ces recherches se développent aussi dans le cadre de coopérations avec d’autres institutions à vocation patrimoniale et réseaux scientifiques spécialisés sur les mêmes problématiques.
Elles donnent lieu à des symposiums et communications dans des réseaux locaux, nationaux et internationaux. Elles fournissent aussi la matière de cours à destination des étudiants en sciences de l'éducation et/ou futurs enseignants et suscitent des projets de recherche d’étudiants et de doctorants.

Depuis quelques années, l'activité scientifique des AIJJR se déploie également sur le plan d'une médiation culturelle, afin de faire connaître le patrimoine éducatif genevois à un large public : participations au Festival Histoire et Cité, réalisation d'expositions (récemment : "Éduquer à la paix", Balade-expo "Aux sources du travail social", courts documentaires illustrant l'étape genevoise de l'Itinéraire des pédagogues européens, collaboration à l'histoire du Syndicat des enseignants romands, etc.).

A l’horizon 2022, les membres des AIJJR se proposent de concrétiser différents chantiers prioritaires étroitement imbriqués :
- Le Bureau International d’Éducation (BIE), un laboratoire de l’internationalisme éducatif (1919-1952)
Associations d’enseignants : débats pédagogiques, syndicaux et politiques
Politiques de l’enfance et de la jeunesse 

Ces chantiers répondent à une ambition à la fois documentaire, scientifique et culturelle, contribuant à valoriser le patrimoine de l’Institut Rousseau et, plus généralement, l’histoire de l’éducation.

Documents

AIJJR - Perspectives 2018-2022