Conférences

 

 

Dans leur déploiement public et social, les connaissances sur les sexualités et le genre introduisent aujourd’hui des mutations importantes dans les modèles sexuels et familiaux. Bien souvent, ces savoirs sont l’objet soit d’un déni général soit d’une résistance active des églises chrétiennes. Bien que les positions des églises ne soient pas homogènes sur la question, il est clair que l’enjeu de pouvoir relatif à cet objet est le cœur d’un conflit dont la complexité, l’enchevêtrement et la violence vont croissants, au point que c’est sur le terrain sexuel que se manifeste de manière privilégiée le discours politique de la « guerre culturelle ». Cette dernière dessine des polarités fondées sur des conceptions opposées de l’ordre moral et culturel, qu’il s’agit d’identifier et de comprendre : la conflictualité entre sexualités et religion est-elle indépassable pour la foi religieuse, ou est-elle le produit d'un contexte – social, politique et institutionnel – susceptible d'évoluer ? Flyer de l'évènement

Vendredi 17 et Samedi 18 septembre 2021 | 9H-17H30

UNI Bastions, Salle B106

En présentiel sur inscription obligatoire
Les mesures fédérales encadrant les manifestations exigent désormais que tous les événements publics organisés par l’UNIGE soient soumis à la présentation obligatoire du certificat COVID.
Le contrôle des certificats se fera à l’entrée de la salle B106 à UNI Bastions, soit via une application de contrôle (Covid Check) sur smartphone, soit visuellement à l’aide d’un certificat papier et sur présentation d’une pièce d’identité. Aucune donnée personnelle ne sera collectée.

 

Également en ligne sur cette page (sans nécessité de s'inscrire)

 

 

Programme:

 

Vendredi 17 septembre 2021 – Matinée

 

9h9h15                       Accueil

9h15 09h45              Mot d’accueil d'Elisabeth Parmentier – marraine du projet et doyenne de la faculté de théologie de l’Université
                                        de Genève

                                        Mot d’introduction de Ferdinando Miranda – directeur exécutif du Centre Maurice Chalumeau en science des
                                        sexualités

                                        Mot d’introduction de la Collective Oh My Goddess !

                                        Mot d'introduction d'Adrian Stiefel – fondateur et responsable de l'Antenne LGBTI Genève

 

Convergence et spécificités des problématiques sexuelles dans les églises chrétiennes

 

9h45 – 10h15              Céline Béraud : La résistance des églises chrétiennes aux reconfigurations des normes sexuelles.

10h15 – 10h45             Anthony Favier : A l’époque contemporaine, les nœuds du conflit entre les efforts en faveur d’une
                                        transformation des modèles
sexuels et les référentiels chrétiens.

Céline Béraud est sociologue, directrice d'études de l'Ehess, membre du Centre d'études en sciences sociales du religieux. Elle a récemment publié Le catholicisme français à l'épreuve des scandales sexuels (Seuil, "La République des Idées", 2021) et La bataille du genre. Du mariage pour tous à la PMA (Fayard, "Raison de plus", 2021).

Docteur en histoire contemporaine, Anthony Favier est professeur agrégé dans l’Académie de Créteil et chercheur associé au Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (Larhra). Ses travaux portent sur les enjeux de genre dans le  catholicisme contemporain. Après une thèse (2015) sur les mouvements de jeunesse d’Action catholique JOC-JOCF  dans la France des années 1950-1980, il s’intéresse notamment à la façon dont la question de genre travaille de l’intérieur le catholicisme occidental.

 

10h45 – 11h00            PAUSE

11h00 – 11h50            Anne Soupa – Adrian Stiefel–Adrienne de Barmon : Devant l’évidence de la violence sexuelle : réformer ou
                                       révolutionner les
églises chrétiennes ?                                     

Anne Soupa, bibliste, écrivaine, co fondatrice de la Conférence catholique des baptisé-e-s francophones et du Comité de la jupe dont elle est actuellement présidente. Candidate à l’archevêché de Lyon en mai 2020. Dernier livre, jan. 2021 : « Pour l’amour de Dieu », Albin Michel.

Chargé de ministère à l’Église protestante de Genève et activiste LGBTIQ+, Adrian Stiefel est le fondateur et le responsable de l’Antenne LGBTI Genève, plateforme d’entraide, de ressources et d’informations sur les thématiques LGBTIQ+ et la spiritualité. L’Antenne LGBTI Genève, en tant que bureau cantonal de l’Église protestante de Genève pour les questions LGBTIQ+, s’adresse à tou.te.x.s, favorise le dialogue œcuménique et interreligieux et poursuit des collaborations transversales avec les secteurs associatif, institutionnel et socio-éducatif.

Adrienne de Barmon enseigne la philosophie. Elle a passé plus de huit ans chez les sœurs apostoliques de Saint-Jean avant de se marier. Même si chacun a un parcours unique, elle reconnaît appartenir à la « génération Jean-Paul II ». Des témoignages traumatisants l’ont amené à radicalement revisiter cet héritage et ses expériences.

 

11h50 – 12h15              Discussion + Questions du public

 

 

Vendredi 17 septembre 2021 – Après-midi

 

Race, genre et sexualités dans les ministères chrétiens

14h00 – 14h30             Reverand Kelly Douglas (visio) : Womanist theology in North American Episcopalian Church

The Very Reverend Dr. Kelly Brown Douglas, ordained an Episcopal priest in 1983, notably serves as the Dean of the Episcopal Divinity School at Union Theological Seminary and the Bill and Judith Moyers Chair in Theology at Union. She has authored many articles and books, including Sexuality and the Black Church: A Womanist Perspective and Stand Your Ground: Black Bodies and the Justice of God.

 

14h30 – 15h00             Questions du public

15h15 – 15h30               PAUSE

15h30 – 16h20              Lauriane Savoy – Sylvaine Landrivon. Ministère des femmes : état des lieux – perspectives et limites en termes
                                         
de reconfigurations ecclésiales.

Historienne de formation, Lauriane Savoy est assistante-doctorante en théologie pratique à la Faculté de théologie de l'Université de Genève, et membre de l'Institut des études genre (Faculté des sciences de la société). Sa thèse de doctorat, à bout touchant, porte sur l'ouverture à la mixité femmes-hommes du ministère pastoral dans les Eglises protestantes de Genève et Vaud. Elle a co-dirigé l'ouvrage collectif Une bible des femmes (2018) avec les théologiennes Elisabeth Parmentier et Pierrette Daviau.

Sylvaine Landrivon, laïque, mariée. Docteure en théologie, autrice de monographies sur la place des femmes dans la Bible et dans l’Église catholique, dont : Faîtes-les taire. Judith, un enseignement subversif, Préface d’Élisabeth Parmentier, Lyon, Olivétan, La femme remodelée. Paris, Cerf, rééd. 2016, Marie-Madeleine. La fin de la nuit, Paris, Cerf, 2017, La voie royale. Vivre l’accouchement comme une Pâque et l’oser sans anesthésie, Paris, Cerf,2020.
Membre de Toutes Apôtres!, du Comité de la Jupe, de l'Association internationale des théologiennes catholiques.

 

16h20 – 16h45              Questions du public

 

 

Samedi 18 septembre 2021 – Matinée

 

9h00 – 9h15                 Accueil

 

Vers une transformation de la pensée sur Dieu.e : l’apport des théologies queer et féministes

09h15 – 09h45             Annie Crépin : De l'égalité au genre : bilan et perspectives des recherches de FHEDLES

Maîtresse de conférences honoraire de l’Université d’Artois, Annie Crépin a enseigné l’histoire contemporaine. Elle est spécialiste d’histoire de la défense, plus spécifiquement des rapports du fait militaire avec le fait politique et la construction de la citoyenneté.
Présidente de FHEDLES  (Femmes et Hommes Droits et Libertés dans les Églises) depuis 2016.

Elle a été membre de Genre en Christianisme, unité de recherche et de documentation créée par FHE. (devenue FHEDLES en 2011).

 

09h45 – 10h30             Lisa Isherwood (visio) : Trinity, sexualities and otherness. Queer Christianity.

Lisa Isherwood is a liberation theologian who believes theology to be a communal project fuelled by notions of radical equality and empowered by divine companionship. Her work explores the nature of incarnation within a contemporary context and includes such areas as the body, gender, sexuality and eco-theology.
Professor Isherwood is an Executive Editor and founding editor of the international journal ‘Feminist Theology’ and she
sits on the international editorial board of ‘Feminist Studies in Religion’. She is a co-founder and Director of the Britain and Ireland School of Feminist Theology. From 2007-2009 she was Vice President of the European Society of Women in Theological Research. She is on the theological consultancy board for Caritas.

 

10h30 – 10h45             PAUSE

10h45 – 11h30               Tina Beattie (visio) : Feminism and gender theory: changing contexts and emerging challenges

Tina Beattie left her post as Professor of Catholic Studies at the University of Roehampton in London in 2020, to focus on research and writing. She continues in her role as Director of Catherine of Siena College, an online college offering courses on gender, theology and social justice based at Roehampton. In addition to her many academic publications, Tina writes fiction (her novel The Good Priest was published in 2019), and she is a regular contributor to the media.

 

 11h30 – 12h15                Questions du public

 

 

Samedi 18 septembre 2021– Après-midi

 

Politisation et créativité de l’engagement des baptisé.e.s dans la subversion des rapports de pouvoir

14h00 – 14h30             Clarisse Picard : Conséquences éthiques et politiques des transformations de l’idée de Mère.

Clarisse Picard est maître de conférences en philosophie au Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris, docteur en philosophie et diplômée d'un baccalauréat canonique de théologie (licence). Ses recherches portent sur une phénoménologie de l'enfantement (E. Husserl), une philosophie de la naissance, sur les questions du genre, individuation et incarnation, enfin, sur le féminin, les femmes et les mères en philosophie.

 

15h00 – 15h30             Caroline Ingrand-Hoffet : Engagement écologique radical et féminisme. Une convergence des luttes dans une
                                         perspective
chrétienne 

Caroline Ingrand-Hoffet, pasteure franco-suisse, pasteure 10 ans à Genève puis en Alsace depuis 2010 à Kolbsheim à 15 km de Strasbourg.
Engagée dans une lutte environnementale contre la construction d’une autoroute, a participé à l’installation d’une ZAD et à l’accueil des zadistes dans le village.

 

15h30– 15h45               Questions du public

15h45 – 16h15              PAUSE

16h15 – 17h30              Célébration œcuménique et inclusive au Temple de Saint-Gervais en collaboration avec l’Antenne LGBTQI       
                                        Genève, suivi d’un apéritif

 

 

Comité d’organisation Oh my Goddess! : Astrid de Chassey, Claire Chastel, Anne Guillard, Valentine Rinner, Lucie Sharkey

En partenariat avec Antenne LGBTI Genève, Faculté de Théologie de L'UNIGE, Centre Maurice Chalumeau en sciences des sexualités