L'UNIGE, c'est:

  • 16'908 étudiant-e-s dont 40% de Genève, 20% hors canton et 40% en provenance de l'étranger
  • 6'310 collaborateurs-trices, dont 53% de Genève et hors canton et 47% en provenance de l'étranger
  • 9 facultés [1]
  • 14 centres et instituts interfacultaires [2]
  • 8 pôles de recherche nationaux [3]
  • Plus de 3'300 publications annuelles
  • 280 programmes de formation continue pour 10'000 participants
  • 4'760 diplômes délivrés
  • 59 baccalauréats universitaires
  • 97 maîtrises universitaires
  • 85 doctorats
  • Une participation à près de 250 programmes de l'Union européenne

En particulier, c’est à l’UNIGE:

  • que fut découverte, en 1995, la première planète extrasolaire puis, en 2007, la première «Super‐Terre» habitable
  • que fut réalisée la première cryptographie quantique d’une ligne de télécommunication, lors des élections fédérales du 21 octobre 2007. Cette technologie est classée par la Technology Review du MIT comme étant l’une des 10 qui devraient changer la face du monde
  • que se réalise, avec plus de 300 chercheurs issus de 11 pays différents, la formidable aventure d’ENCODE, un projet visant à identifier, à classer et à caractériser tous les éléments qui ont une utilité biologique au sein de notre ADN
  • que s’étudient les rouages du développement des embryons et, particulièrement, les gènes dits «architectes», qui se chargent de faire pousser les parties du corps (comme les orteils, les doigts et les parties génitales) aux bons endroits
  • qu’est dirigé le projet 3D Anatomical Human fédérant 8 universités européennes, et dont le but est de mettre au point un logiciel de visualisation en trois dimensions de l’anatomie du corps humain permettant de radiographier n’importe quelle articulation et de s’y promener afin d’en détecter les anomalies

[1] Facultés des sciences, de médecine, des lettres, des sciences de la société, d'économie et de management, de droit, autonome de théologie protestante, de psychologie et des sciences de l'éducation, de traduction et d'interprétation

[2] Centre interfacultaire de bioéthique et sciences humaines en médecine (CIBSHM), Centre universitaire de bioinformatique (CUB), Centre universitaire d'informatique (CUI), Centre interfacultaire de gérontologie  et d'études des vulnérabilités (CIGEV), Global Studies Institute (GSI), Institut de génétique et de génomique (iGE3), Institut d’histoire de la Réformation (IHR), Institut des sciences de l’environnement (ISE), Institut universitaire de formation des enseignants (IUFE), Centre interfacultaire de neurosciences (CIN), Centre interfacultaire en sciences affectives (CISA), Institut universitaire en finance (GFRI), Maison de l'histoire (MdH), Centre interfacultaire en droits de l'enfant (CIDE)

[3] Sciences affectives, Biologie chimique, LIVES- surmonter la vulnérabilité, Bases synaptiques des maladies mentales, SwissMAP, PlanetS (en cours) ainsi que Frontiers in Genetics, MaNEP (intégrés à l'institution)

top