2015

Pharm-Ed : une plateforme pour se former et échanger sur les bonnes pratiques en matière de pharmacie hospitalière

A visée humanitaire, la plateforme numérique de formation et d’échanges Pharm-Ed a été lancée sous l’impulsion du professeur Pascal Bonnabry, pharmacien-chef aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et enseignant à la Faculté des sciences de l’Université de Genève (UNIGE). Cette plateforme propose gratuitement des cours e-learning et un espace collaboratif pour encourager les bonnes pratiques de la pharmacie hospitalière dans les pays francophones en développement. S’adressant à la fois au personnel pharmaceutique, aux étudiants en pharmacie, aux médecins et infirmiers, Pharm-Ed vise notamment à rendre efficiente, sûre et rationnelle la gestion des médicaments dans les hôpitaux afin d’améliorer la sécurité des patients.

Dans un hôpital, une pharmacie constitue une pièce maîtresse. Elle approvisionne en médicaments l’ensemble des unités de soins (achat, stockage puis distribution) et assure la sécurité du circuit des médicaments, y compris de produits complexes et à haut risque comme les chimiothérapies. Dans certains pays à faibles revenus, l’accès à la formation en matière de pharmacie hospitalière est limité et cela constitue un frein à l’intégration de ces pratiques. Très impliqué dans l’enseignement pré-gradué et post-gradué des pharmaciens en Suisse et à l’étranger, notamment au Mali, le Pr Pascal Bonnabry a eu l’idée de créer un outil web pour combler ce manque. Pour un pharmacien au Bénin ou au Burkina Faso, il devient ainsi possible d’échanger sur la pratique de son métier et de se former en suivant, à la fois des cours généraux sur l’usage rationnel du médicament ou l’organisation d’une pharmacie et des enseignements plus spécifiques sur la fabrication de traitements anticancéreux ou la nutrition en pédiatrie.

Des collaborations avec les acteurs locaux et les ONG

Cette plateforme a aussi pour ambition de construire une communauté de pharmaciens hospitaliers et de personnel pharmaceutique via un forum de discussion. Des échanges qui peuvent donner lieu à des rencontres sur le terrain. Ainsi, quinze confrères du Réseau Africain des Pharmaciens Hospitaliers (RESAPH) se sont retrouvés à Cotonou (Bénin) en octobre 2014 avec les animateurs de Pharm-Ed pour discuter de la manière d’implémenter une commission des médicaments dans leurs hôpitaux et de relayer les bonnes pratiques dans leurs pays respectifs.

Pharm-Ed s’inscrit dans la tradition humanitaire des HUG et de l’UNIGE engagés depuis plus de trente ans dans des collaborations internationales. Au Mozambique, la pharmacie des HUG collabore avec l’antenne suisse de Médecins Sans Frontières (MSF) en l’accompagnant dans la mise en œuvre des processus de préparation et d’administration des chimiothérapies anticancéreuses. Pour se familiariser à la pharmacie hospitalière, le pharmacien de MSF Suisse a invité ses collègues du monde francophone à suivre les cours proposés par la plateforme.

Cette coopération avec une ONG a permis d’évaluer les besoins et de mettre en place des formations ciblées dont l’impact sera mesuré sur le terrain.

A ce jour, quelque 260 personnes, provenant de 33 pays, sont inscrites sur Pharm-Ed. Via le web, se tisse un vaste réseau de contributeurs locaux et ces retours d’expériences venant du terrain enrichissent les contenus. C’est grâce au soutien financier de la Commission des affaires humanitaires des HUG, puis du Fonds de solidarité internationale du canton de Genève et d’acteurs privés comme CSL Behring, que la plateforme a vu le jour. D’ici fin 2015, elle est appelée à poursuivre son développement en ajoutant de nouveaux cours et en proposant, peut être, d’autres types de formation, par exemple un MOOC.

La pharmacie à l’Université de Genève

En 2004, la Faculté des sciences de l’UNIGE et l’Université de Lausanne lancent l’école de pharmacie Genève-Lausanne (EPGL). Basée à Genève, l’école est la seule en Suisse à proposer une spécialisation en pharmacie hospitalière, sous la forme d’un Master of Advanced Studies (MAS) d’une durée de trois ans. C’est désormais à l’UNIGE que l’on trouve le seul cursus complet en pharmacie, dispensé en langue française. Plusieurs groupes de la section s’investissent dans des projets en lien avec les pays en développement.

En septembre 2016, les quelque 450 étudiants et 140 doctorants de l’EPGL feront leur rentrée universitaire dans le nouveau bâtiment du Centre Médical Universitaire (CMU). Le CMU constitue un pôle de recherche médicale et académique de premier ordre pour l’UNIGE et les HUG. Les synergies entre ces institutions sont nombreuses.

Pour de plus amples informations

Site www.pharm-ed.net

Service de communication interne et externe HUG, tél. 022 372 60 06, presse-hug(at)hcuge.ch

Service de communication UNIGE, tél. 022 379 77 96, media(at)unige.ch

24 février 2015
  2015