Collaborateurs/trices

Télétravail

Contenu mis à jour le 4 mai 2020

Jusqu’au 11 mai

Toute personne dont les tâches ne sont pas prioritaires au sens du plan de continuité de l'institution et n’imposent pas une présence physique dans les bâtiments de l’UNIGE passe au télétravail. Dès le 27 avril, seront admis-es en présentiel dans les bâtiments le personnel de recherche qui participe aux travaux préparatoires des plateformes techniques et de la zootechnie pour la reprise de la recherche selon les règles édictées par les facultés et les centres.

Dès le 11 mai

  • Toute personne vulnérable recourt prioritairement au télétravail.
  • Toute personne dont les tâches peuvent être accomplies à distance dans de bonnes conditions recourt prioritairement au télétravail.
  • Si l’activité en télétravail ne couvre que partiellement la prestation attendue (documents ou processus non digitalisés par exemple), la hiérarchie peut exiger, à compter du 11 mai, un retour partiel à la place de travail pour autant que toutes les mesures de protection nécessaires prévues par l’OFSP aient été prises.

Je dois télétravailler, mais je ne dispose pas des ressources nécessaires (connexion internet, programmes spécifiques, hardware).

A compter du 11 mai, un retour complet ou partiel à la place de travail peut être envisagé par votre hiérarchie qui prend toutes les mesures de protection nécessaires prévues par l’OFSP. Si cela s’avère impossible, vous devez rester à disposition de l’institution qui peut vous confier momentanément des activités qui ne sont pas prévues par votre cahier des charges ou vous libérer temporairement de votre obligation de travailler, sans réduction de salaire.

Ma fonction ne peut pas être exercée en télétravail.

A compter du 11 mai, un retour complet ou partiel à la place de travail peut être envisagé par votre hiérarchie qui prend toutes les mesures de protection nécessaires prévues par l’OFSP. Si cela s’avère impossible, vous devez rester à disposition de l’institution qui peut vous confier momentanément des activités qui ne sont pas prévues par votre cahier des charges ou vous libérer temporairement de votre obligation de travailler, sans réduction de salaire.

Je dois télétravailler, mais mon contexte personnel ne le permet pas.

A compter du 11 mai, un retour complet ou partiel à la place de travail peut être envisagé par votre hiérarchie qui prend toutes les mesures de protection nécessaires prévues par l’OFSP. Si cela s’avère impossible, vous devez rester à disposition de l’institution qui peut vous confier momentanément des activités qui ne sont pas prévues par votre cahier des charges ou vous libérer temporairement de votre obligation de travailler, sans réduction de salaire.

  • Les responsables hiérarchiques définissent les tâches prioritaires de façon restrictive afin que le nombre de personnes présentes dans les bâtiments soit réduit au minimum.
  • A la maison, chacune et chacun est tenu de télétravailler. L’organisation des tâches par les responsables et entre les collègues s’effectue dans la compréhension et le respect des conditions personnelles qui peuvent affecter le travail à domicile.
  • Toutes les séances de travail se tiennent en téléconférence par le biais des outils mis à disposition par l’UNIGE ou déjà utilisés par les groupes concernés.
  • Les responsables d’unités maintiennent des contacts réguliers avec les membres de leur équipe et organisent des séances de travail régulières via videoconférence.

Les principales actions à effectuer sur vos équipements informatiques sont les suivantes :

1. Pour accéder à distance au réseau de l’UNIGE, un code de sécurité vous sera demandé. Pour le recevoir, deux possibilités s’offrent à vous :

  • Enregistrer votre numéro de téléphone portable sur votre Espace RH du Portail de l’UNIGE afin de recevoir ces codes de sécurité nécessaires à la connexion au réseau de l’Université par SMS. Pour vérifier ou ajouter votre numéro de téléphone, connectez-vous sur : portail.unige.ch > Espace RH > Gestion des données individuelles.
  • Vous pouvez aussi choisir d’utiliser une application mobile de type Google Authenticator pour générer un code de sécurité à usage unique vous permettant d’accéder au réseau de l’Université.

Remarque : pour des raisons de sécurité, il faut être directement connecté-e au réseau de l'UNIGE pour effectuer ces vérifications/installations.

2. Pour celles et ceux disposant d’un ordinateur portable institutionnel, il faut vérifier que l’application VPN FortiClient est bien installée, puis la tester. Le cas échéant, installez-la puis vérifiez votre connexion à l'aide de votre login UNIGE complété par le code ISIs+ que vous recevrez.

3. Pour celles et ceux qui utiliseront leur ordinateur privé, il faut installer l’application VDI Horizon, puis la tester.  Vérifiez votre connexion à l'aide de votre login UNIGE complété par le code ISIs+ que vous recevrez.

4. L’application de téléphonie Jabber (disponible sur l’App Store ou sur Google Play) doit être installée sur votre smartphone pour vous permettre de téléphoner et communiquer par le biais de votre numéro de téléphone professionnel, depuis la maison. Cette application vous permet aussi d'organiser des vidéoconférences jusqu'à 20 personnes. N’oubliez pas de tester que tout fonctionne.

> Découvrez les outils du télétravail et de l'enseignement à distance

> Plus d’informations sur le télétravail à l’UNIGE

Pour toute question, contactez vos correspondants informatiques ou le Centre d'accueil des demandes (CAD)

Les conditions de télétravail depuis l’étranger sont strictement encadrées et dépendent de différents critères. Si vous êtes dans cette situation, contactez votre hiérarchie pour vérifier si vous êtes autorisé ou non à faire du télétravail. Cette disposition ne s’applique pas aux collaboratrices et collaborateurs frontaliers qui peuvent télétravailler selon les mêmes principes que les personnes résidentes en Suisse.