Centre de carrière

Informations aux étudiants

 

 

Trouvez rapidement un premier emploi après la fin de vos études en acquérant de l’expérience professionnelle pendant que vous êtes encore étudiant.

Types de stages envisageables

Certaines facultés proposent un programme de stages obligatoires crédités. Il s’agit des stages dits «intracursus».

En complément, nous vous proposons des offres de stages «extracursus». Il s'agit de stages formateurs, que vous pouvez faire durant vos études pour augmenter votre employabilité.

Les avantages du stage pendant vos études

Un stage formateur vous permettra notamment de:

  • Clarifier les domaines qui vous intéressent ou pas
  • Découvrir les entreprises du domaine visé
  • Mieux connaître les attentes de ces entreprises et les profils qu’elles recherchent
  • Comprendre les codes et pratiques professionnels
  • Vous constituer un réseau professionnel avant même la recherche de votre premier emploi
  • Acquérir une première expérience valorisable dans votre CV
  • Obtenir un certificat de travail qui rassurera votre futur employeur lors du recrutement

Si vous avez besoin d'une convention de stage extracursus, remplissez la demande en ligne.

Les limites du stage

Toutefois, nous vous rendons attentif à ne pas tomber dans les pièges suivants:

  • Prendre un stage d’une durée inférieure à 3 mois. Ces stages sont trop courts pour être valorisables.
  • Accepter un stage non formateur consistant à faire des photocopies, de l’archivage ou de la simple saisie par exemple. Tout stage proposant des tâches en dessous de vos qualifications universitaires sera peu valorisable par la suite, car peu formateur.
  • Débuter un stage sans connaître les attentes précises de l’employeur et l’encadrement proposé. Une expérience sans répondant au sein de l’entreprise sera peu formatrice.

Évitez d’accepter un stage après vos études et visez plutôt un véritable premier emploi stable. Nos conseillers sont à votre disposition pour vous permettre d’atteindre cet objectif.

Nos recommandations de rémunération

Nous recommandons une rémunération de CHF 2'500 brut par mois pour un stage extracursus à 100% octroyé aux étudiants détenteurs d’un bachelor durant leurs études.

A vous de choisir

Certaines offres publiées sur notre plateforme pourront présenter une rémunération inférieure, voire pas de rémunération du tout. Il est donc de votre liberté d’accepter une offre de stage moins bien payé si vous estimez que l’expérience qu’il vous apportera en vaut la peine.

Et pour les diplômés?

Privilégiez un premier emploi plutôt qu'un stage

Les stages ne sont pas censés être proposés à des personnes déjà diplômées. En effet, leurs rémunérations sont souvent moins bonnes qu’un premier vrai poste fixe. Il existe donc un risque de sous-enchère salariale pour un jeune diplômé. De plus, l’enchainement de stages après les études peut constituer une précarisation de votre parcours professionnel. Il vous serait alors difficile de l’expliquer à un potentiel employeur.

Venez nous voir

En revanche, certaines entreprises proposent des «trainee programm». Ils constituent une vraie porte d’entrée dans la branche et sont à considérer (p. ex. bancaire). N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour discuter de la prise d’un stage après diplôme: nous pouvons vous aider à faire le point à ce sujet.

Résidents en Suisse (avec permis B étudiant)

Pendant les études

Les étudiants souhaitant exercer une activité lucrative doivent effectuer une demande d’autorisation de travail auprès de l’OCPM. Cette autorisation permet aux étudiants de travailler au maximum 15 h/semaine durant les périodes de cours et à plein temps pendant les vacances universitaires.

Consultez le détail des démarches.

Après l'obtention du diplôme

Une demande d’autorisation de séjour avec activité peut être déposée à l’OCPM avec les documents suivants:

  • Formulaire M dûment rempli
  • Copie d'une pièce d'identité valable
  • Une photo passeport
  • Preuve du paiement de la somme de 65.- CHF correspondant à l’émolument de la demande

Ce type de demande est normalement accepté.

Coordonnées bancaires OCP

Banque bénéficiaire: Banque cantonale de Genève / CCP 12-1-2

Compte courant: Z 3285.51.32

Clearing: 788

IBAN: CH21 0078 8000 Z328 5513 2

Code SWIFT: BCGECHGGXXX

Préciser les informations suivantes:
Nom, prénom, date de naissance du bénéficiaire, suivies du motif « Activité accessoire ».

 

Non-résidents en Suisse (permis G frontalier en cas d'activité)

Pendant les études

Les conditions varient selon que l’étudiant est engagé plus ou moins de 90 jours par année. Pour une occupation inférieure à 90 jours par an, une simple annonce en ligne sur le site de l’ODM suffit. Au-delà, l’employeur devra déposer à l’OCPM une demande de permis frontaliers.

Une fois l’autorisation délivrée par l’OCPM, les étudiants ne sont pas limités à 15 h de travail par semaine.

Consultez le détail de ces démarches.

Après l'obtention du diplôme

L’employeur devra déposer à l’OCPM une demande de permis frontaliers avec les documents suivants:

  • Formulaire F dûment rempli
  • Copie d’une pièce d’identité valable
  • Preuve du paiement de la somme de CHF 65.- correspondant à l’émolument de la demande

Coordonnées bancaires OCP

Banque bénéficiaire: Banque cantonale de Genève / CCP 12-1-2

Compte courant: Z 3285.51.32

Clearing: 788

IBAN: CH21 0078 8000 Z328 5513 2

Code SWIFT: BCGECHGGXXX

Préciser les informations suivantes:
Nom, prénom, date de naissance du bénéficiaire, suivies du motif « Activité accessoire ».

Résidents en Suisse (avec permis B étudiant)

Pendant les études

Les étudiants extra européens ne peuvent pas exercer d’activité lucrative durant les 6 premiers mois suivant le début de la formation ou de l’arrivée sur le territoire.

Après ce délai de carence, les étudiants souhaitant exercer une activité lucrative doivent effectuer une demande d’autorisation de travail auprès de l’OCPM. Cette autorisation permet aux étudiants de travailler au maximum 15 h/semaine durant les périodes de cours et à plein temps pendant les vacances universitaires.

Consultez le détail des démarches.

Après l'obtention du diplôme

Un séjour de 6 mois en vue de trouver un emploi peut être autorisé. Ce délai court à compter de la publication des notes mentionnant la réussite finale et non la date de remise du diplôme. Ainsi, les diplômés peuvent déposer une demande d’autorisation de séjour sans activité à l’OCPM pour bénéficier de ce délai de 6 mois au moyen des documents suivants:

  • Formulaire M: cocher «Sans activité»
  • Copie d’une pièce d’identité valable 
  • Une photo passeport
  • Preuve du paiement de la somme de CHF 95.- correspondant à l’émolument de la demande

Les ressortissants extraeuropéens peuvent être admis à travailler en Suisse si leur engagement revêt un intérêt scientifique ou économique prépondérant. Il n’y a pas de droit automatique à obtenir un permis de travail et une autorisation préalable est toujours nécessaire avant le début d’une activité. L’employeur devra fournir la preuve des recherches effectuées sur le marché suisse et européen ainsi que les résultats détaillés de celles-ci.

Lorsque le diplômé trouve un emploi, l’employeur doit impérativement déposer à l’OCPM une demande de permis de séjour avec activité au moyen des documents suivants:

  • Formulaire M: cocher «Avec activité»
  • copie d’une pièce d’identité valable 
  • Une photo passeport
  • Preuve du paiement de la somme de CHF 95.- correspondant à l’émolument de la demande 

Il est à noter que ce type de demandes est soumis à contingent et que les chances d’obtenir une telle autorisation sont réduites en 2017.

Coordonnées bancaires OCP

Banque bénéficiaire: Banque cantonale de Genève / CCP 12-1-2

Compte courant: Z 3285.51.32

Clearing: 788

IBAN: CH21 0078 8000 Z328 5513 2

Code SWIFT: BCGECHGGXXX

Préciser les informations suivantes:
Nom, prénom, date de naissance du bénéficiaire, suivies du motif « Activité accessoire ».

 

Non-résidents en Suisse

Pendant les études

Pour les étudiants qui souhaitent exercer une activité, l’employeur devra déposer à l’OCPM une demande de permis frontaliers.

Consultez le détail des démarches.

Après l'obtention du diplôme

Les ressortissants extraeuropéens peuvent être admis à travailler en Suisse si leur engagement revêt un intérêt scientifique ou économique prépondérant. Il n’y a pas de droit automatique à obtenir un permis de travail et une autorisation préalable est toujours nécessaire avant le début d’une activité. L’employeur devra fournir la preuve des recherches effectuées sur le marché suisse et européen ainsi que les résultats détaillés de celles-ci.

Pour les diplômés qui souhaitent exercer une activité, l’employeur devra déposer à l’OCPM une demande de permis frontaliers avec les documents suivants:

  • Formulaire F dûment rempli
  • Copie d'une pièce d'identité valable
  • Preuve du paiement de la somme de 95.— CHF correspondant à l’émolument de la demande
  • Carte de séjour à caractère durable
  • Preuve de la résidence en zone frontalière depuis plus de 6 mois

Il est à noter que ce type de demandes est soumis à contingent et que les chances d’obtenir une telle autorisation sont réduites en 2017.

Coordonnées bancaires OCP

Banque bénéficiaire: Banque cantonale de Genève / CCP 12-1-2

Compte courant: Z 3285.51.32

Clearing: 788

IBAN: CH21 0078 8000 Z328 5513 2

Code SWIFT: BCGECHGGXXX

Préciser les informations suivantes:
Nom, prénom, date de naissance du bénéficiaire, suivies du motif « Activité accessoire ».

Objectifs de la démarche

Glaner des informations précises et pertinentes

L’entretien d’information est une technique de réseautage. Elle consiste à rencontrer des professionnels exerçant une activité correspondant à votre intérêt et à les questionner sur leur travail et leur parcours. Vous développerez ainsi une connaissance très fine des secteurs professionnels qui vous intéressent et pourrez:

  • préciser et valider votre projet professionnel
  • obtenir toutes les informations utiles à votre recherche d’emploi.

Développer son réseau

Par ailleurs, les entretiens d’information permettent de développer votre futur réseau professionnel et de vous rendre visible auprès de personnes ultérieurement susceptibles de vous recruter et/ou de vous recommander. Au moment de l’entretien, par contre, il ne s’agit en aucun cas de demander/obtenir un emploi à cette occasion.

Prendre contact

Formulez votre demande avec beaucoup de précision.

  • Vos prénom et nom: à articuler distinctement et en marquant un temps d’arrêt entre le prénom et le nom
  • Pourquoi lui/elle: Vous avez un intérêt prépondérant pour son métier, son domaine d’activité, son parcours de formation. Rassurez votre interlocuteur sur sa capacité à vous apporter des informations pertinentes. Préciser pourquoi vous avez choisi de vous adresser à elle-lui plutôt qu'un-e autre (recommandation, rencontre lors d’une conférence, article, ...)
  • Objectif de l’entretien: approfondir votre connaissance d’un domaine qui vous intéresse; dites clairement que vous n’attendez pas un travail de votre interlocuteur, mais que son aide vous aidera à préciser votre projet professionnel.
  • Date et durée: Précisez que la durée est à sa convenance, 30 minutes suffisent.
  • Votre interlocuteur n’a rien à préparer: vous avez préparé quelques questions

Se préparer

Se renseigner sur l'entreprise

Avant l’entretien, faites preuve de professionnalisme et informez-vous sur l’entreprise (internet, rapports d’activité) et les types de fonctions (offres d’emploi, sites spécialisés, associations professionnelles, actualités et médias traitant de l'activité de l'entreprise ou de son marché). Votre interlocuteur attendra de vous que vous soyez préparé et intéressé en disposant déjà des informations accessibles publiquement. Ne le mettez pas dans une situation où il devrait vous répéter à l'oral des informations que vous auriez pu consulter sur internet au préalable. Adoptez une attitude professionnelle ainsi que le code vestimentaire de l’entreprise.

Assurer les détails pratiques

La veille de l’entretien, adressez un message pour vérifier la disponibilité de votre interlocuteur et échanger vos numéros de mobile, en cas de retard. Si vous vous rencontrez dans un lieu public, signalez votre arrivée.

Mener l'entretien

Débuter

  • Remerciez votre interlocuteur de sa disponibilité
  • Présentez-vous succinctement
  • Reprécisez le cadre de l’entretien: objectif et temps à disposition

Questionner & s’intéresser

Nous vous proposons ce canevas de questions qui permettent à votre interlocuteur de s’exprimer librement (questions ouvertes).

  • Quel a été votre parcours pour exercer cette activité?
  • Quelles sont vos tâches (chronologie d’une journée par exemple)?
  • Qu’est-ce qui vous plaît le plus?
  • Qu’est-ce qui vous plaît le moins?
  • Avec qui êtes-vous en relation en interne et en externe? Précisez la nature de ces relations (clients, fournisseurs, collègues …)
  • Quelles évolutions pressentez-vous dans votre domaine d’activités? Quels sont les compétences et profils actuellement recherchés?
  • Y a-t-il des formations ou perfectionnements que vous me recommanderiez?
  • Votre entreprise fait-elle appel à de jeunes diplômés? Si oui, pour quel type d’activités?
  • Comment décririez-vous les perspectives d’emploi dans votre secteur?
  • Connaissez-vous dans votre domaine d’activité ou dans un domaine connexe d’autres professionnels que je pourrais contacter pour des entretiens d’information?
  • Puis-je citer votre nom? Puis-je me recommander de vous?

Dynamique de l’entretien

En plus de recueillir des informations, vous souhaitez également laisser une très bonne impression à votre interlocuteur; ce dernier pourrait dans le futur vous solliciter ou vous recommander auprès d’un tiers. Soyez attentif et manifestez votre intérêt: écoutez attentivement et posez des questions pour obtenir plus de précisions, gardez le contact visuel et montrez-vous souriant.

Écoutez-le sans tenter de vous vendre en étalant tout votre parcours et vos qualités. N’hésitez pas, en revanche, à exprimer ce que les informations qu’il vous communique suscitent comme réflexion chez vous quant à votre projet professionnel

Clore

N’oubliez pas de conclure et de remercier votre interlocuteur!

Après l'entretien

  • Notez rapidement les informations recueillies
  • Envoyez un mot de remerciement, en précisant éventuellement 2-3 points ou conseils que vous retenez
  • Informez votre interlocuteur de l’évolution de votre projet ou de la suite donnée à ses conseils, s’il était ouvert à cela
  • Invitez votre interlocuteur à faire partie de votre réseau LinkedIn

Salaire médian

En 2018, le salaire annuel brut médian des diplômés de Master de l'Université de Genève pour leur premier emploi était de 72'813 CHF pour une activité à plein temps. Ce niveau peut varier de manière importante en fonction de la formation des diplômés, du domaine d’activité de l’employeur et du type d’emploi occupé. En effet, l’"écart type" est d’environ 24'000 CHF. Il n’est donc pas rare de trouver des personnes qui ont un salaire largement inférieur ou supérieur à la médiane. En ce qui concerne la suite de la carrière, cinq années après l’obtention du diplôme de Master, le salaire médian augmente de 34% pour atteindre 97'500 CHF, un chiffre qui se situe au-dessus du niveau suisse qui est de 94'000 CHF.

Calculateurs de salaires en ligne

Ces sites répertorient les informations sur les salaires. Ils tiennent compte de critères personnalisés, tels que votre formation ou votre âge. Ces informations précises vous permettront de négocier votre salaire avec des données concrètes et réelles lors de votre entretien d’embauche.

Nous publions des offres de travaux temporaires, et également des offres de stage et de premier emploi, sur notre plateforme d’offres d’emplois. Nous mettons régulièrement à jour les offres.

De nombreuses bourses d'emploi référencent également des offres diverses et variées. Vous trouverez ci-dessous une liste des principaux sites web qui relaient ces annonces.

Bourses d'emploi généralistes

Emplois en Suisse romande

Emplois en Suisse

Offres étatiques

Pour les diplômés

Bourses d'emploi thématiques

Informatique, mathématique

Relations publiques

Médecine, Sciences et recherche

Coopération internationale, humanitaire

hes_logo_color.svg iheid_logo_color.svg