Revues du ciné-club

Du regard...

1983_du_regard_thumb.png

Du regard...

La Revue du Ciné-club universitaire, avril 1983

Nous regardons avec les yeux. Les autres – nos semblables – aussi. Quand nous voyons quelqu'un d'autre regarder dans une certaine direction, nous avons le droit de nous demander: qu'est-ce qu'il regarde?, étant entendu que son paysage est un prolongement du nôtre.

En général, l'objet qui attire le plus notre attention, c'est quelqu'un d'autre (un semblable). Quand cet autre (ce semblable) regarde dans une direction donnée, mais aimerions savoir ce qu'il regarde et pourquoi.

Quand on nous montre ce qu'il regarde, nous retrouvons la tranquillité; mais si à ce moment-là, il déplace brusquement son regard, notre intérêt redouble: nous ne voulons plus seulement savoir ce qu'il est en train de regarder, nous aimerions aussi savoir pourquoi il a déplacé son centre d'intérêt.

Le regard de l'autre que nous voyons fonde un champ de regard, c'est-à-dire que l'autre détache certains objets (le set) d'une toile de fond. Si nous montrons ce champ, nous aurons toujours une vision approximative. Chaque fois que nous montrons les autres - nos semblables - l'image est entourée d'espace off: ce qu'ils regardent.

Espace imaginaire.

L'image de deux amants qui se regardent dans les yeux n'a pas d'espace off.

A ce stade de notre civilisation, où que l'on regarde, on rencontre toujours un champ où quelqu'un est en train de regarder dans une autre direction. Nous pouvons nous imaginer la planète revêtuede regards. De ce point de vue peu importe que la terre soit ronde ou plate.

Mais ces champs de regards ne s'éloignent pas toujours de nous. Quelquefois ils reviennent vers nous. Pendant une fête, tu regardes avec intérêt une fille qui regarde avec intérêt un soldat qui regarde avec intérêt ta tante qui te regardait avec intérêt depuis le début. Ou: supponsons que nous soyions assiégés. Pour éviter une attaque intempestive, on poste des sentinelles de telle manière qu'elles puissent se voir entre elles et voir l'ennemi. L'ennemi nous observe de tous les angles et se concentre surtout sur les sentinelles.

Au moment où l'une d'elles s'endort, ces deux champs de regards se brisent. L'ennemi sait qu'une certaine partie de son champ n'est pas vue. C'est le moment de déclencher l'attaque.

Sans cette structure d'état-major, il n'est pas possible de séparer les champs de regard. La moindre fissure laisse fuir les espaces créés par la direction des regards des autres, et ces espaces font plusieurs fois le tour de la terre. De ce point de vue, il est important que la terre soit ronde.

Raoul Ruiz, extrait de Relations d'objet au cinéma, Cahiers du Cinéma no 287

Sommaire

  • R. Pinget, extrait de Autour de Mortin, Editions de Minuit, p.2
  • Raoul Ruiz, extrait de Relations d'objet au cinéma, Cahiers du Cinéma no 287, p.3
  • Raoul Ruiz, extrait de Relations d'objet au cinéma, Cahiers du Cinéma no 287, p.4
  • Programmation, pp.6-7
  • Y. Ishaghpour, extrait de D'une image à l'autre, Denoël, pp.8-9
  • James Joyce, extrait de Ulysse, trad. J.C. Simoën, p.10
  • Jeau Genêt, extrait de L'atelier d'Alberto Giacometti, L'Arbalète, p.11

Pour recevoir, gratuitement et par courrier postal, un exemplaire de la Revue, merci d'écrire à cineclub(at)unige.ch en précisant le numéro choisi et l'adresse postale de livraison.

La revue au format numérique

Pour télécharger ce numéro de la Revue, suivre ce lien.

Pour citer la Revue

La Revue du Ciné-club universitaire: Du regard.... Avril 1983 (2).

Production

Ciné-club universitaire

cineclub(at)unige.ch

022 379 77 24

Array
(
    [0] => stdClass Object
        (
            [meta] => stdClass Object
                (
                    [id_group] => 13155
                    [nb] => 1
                    [group_name] => Du regard...
                    [group_url] => du-regard
                    [group_sous_titre] => La Revue du Ciné-club universitaire, avril 1983
                    [gestionnaires] => Array
                        (
                            [0] => stdClass Object
                                (
                                    [id_personne] => 8514
                                    [nom] => Ciné-club universitaire
                                    [prenom] => 
                                    [email] => cineclub@unige.ch
                                    [tel] => 022 379 77 24
                                    [url] => 
                                    [id_gestion] => 5
                                    [libelle] => Production
                                    [privacy] => 0
                                )

                        )

                    [periode_span_debut] => 1983-04-01 00:00:00
                    [periode_span_fin] => 1983-04-01 00:00:00
                    [group_tags_matiere] => Array
                        (
                            [0] => cinéma
                        )

                    [key_flagship] => 0
                    [id_flagship] => 13155
                    [date] => stdClass Object
                        (
                            [periodes_effectives] => 1
                        )

                )

            [group] => Array
                (
                    [0] => stdClass Object
                        (
                            [error] => 
                            [id_prestation] => 13155
                            [id_originale] => 
                            [titre] => Du regard...
                            [titre_url] => du-regard
                            [sous_titre] => La Revue du Ciné-club universitaire, avril 1983
                            [periode_span_debut] => 1983-04-01 00:00:00
                            [periode_span_fin] => 1983-04-01 00:00:00
                            [periode_nb] => 1
                            [periode_popularity_id] => 76761
                            [periode_popularity_percent] => 1
                            [periode_popularity] => 1983-04-01 00:00:00
                            [chapo] => 
                            [corps] => 

Nous regardons avec les yeux. Les autres – nos semblables – aussi. Quand nous voyons quelqu'un d'autre regarder dans une certaine direction, nous avons le droit de nous demander: qu'est-ce qu'il regarde?, étant entendu que son paysage est un prolongement du nôtre.

En général, l'objet qui attire le plus notre attention, c'est quelqu'un d'autre (un semblable). Quand cet autre (ce semblable) regarde dans une direction donnée, mais aimerions savoir ce qu'il regarde et pourquoi.

Quand on nous montre ce qu'il regarde, nous retrouvons la tranquillité; mais si à ce moment-là, il déplace brusquement son regard, notre intérêt redouble: nous ne voulons plus seulement savoir ce qu'il est en train de regarder, nous aimerions aussi savoir pourquoi il a déplacé son centre d'intérêt.

Le regard de l'autre que nous voyons fonde un champ de regard, c'est-à-dire que l'autre détache certains objets (le set) d'une toile de fond. Si nous montrons ce champ, nous aurons toujours une vision approximative. Chaque fois que nous montrons les autres - nos semblables - l'image est entourée d'espace off: ce qu'ils regardent.

Espace imaginaire.

L'image de deux amants qui se regardent dans les yeux n'a pas d'espace off.

A ce stade de notre civilisation, où que l'on regarde, on rencontre toujours un champ où quelqu'un est en train de regarder dans une autre direction. Nous pouvons nous imaginer la planète revêtuede regards. De ce point de vue peu importe que la terre soit ronde ou plate.

Mais ces champs de regards ne s'éloignent pas toujours de nous. Quelquefois ils reviennent vers nous. Pendant une fête, tu regardes avec intérêt une fille qui regarde avec intérêt un soldat qui regarde avec intérêt ta tante qui te regardait avec intérêt depuis le début. Ou: supponsons que nous soyions assiégés. Pour éviter une attaque intempestive, on poste des sentinelles de telle manière qu'elles puissent se voir entre elles et voir l'ennemi. L'ennemi nous observe de tous les angles et se concentre surtout sur les sentinelles.

Au moment où l'une d'elles s'endort, ces deux champs de regards se brisent. L'ennemi sait qu'une certaine partie de son champ n'est pas vue. C'est le moment de déclencher l'attaque.

Sans cette structure d'état-major, il n'est pas possible de séparer les champs de regard. La moindre fissure laisse fuir les espaces créés par la direction des regards des autres, et ces espaces font plusieurs fois le tour de la terre. De ce point de vue, il est important que la terre soit ronde.

Raoul Ruiz, extrait de Relations d'objet au cinéma, Cahiers du Cinéma no 287

Sommaire

  • R. Pinget, extrait de Autour de Mortin, Editions de Minuit, p.2
  • Raoul Ruiz, extrait de Relations d'objet au cinéma, Cahiers du Cinéma no 287, p.3
  • Raoul Ruiz, extrait de Relations d'objet au cinéma, Cahiers du Cinéma no 287, p.4
  • Programmation, pp.6-7
  • Y. Ishaghpour, extrait de D'une image à l'autre, Denoël, pp.8-9
  • James Joyce, extrait de Ulysse, trad. J.C. Simoën, p.10
  • Jeau Genêt, extrait de L'atelier d'Alberto Giacometti, L'Arbalète, p.11
[remarque] =>

Pour recevoir, gratuitement et par courrier postal, un exemplaire de la Revue, merci d'écrire à cineclub(at)unige.ch en précisant le numéro choisi et l'adresse postale de livraison.

La revue au format numérique

Pour télécharger ce numéro de la Revue, suivre ce lien.

Pour citer la Revue

La Revue du Ciné-club universitaire: Du regard.... Avril 1983 (2).

[annule] => 0 [date_nb] => 1 [inscr_date_debut] => [inscr_date_fin] => [participant_min] => 0 [participant_max] => 0 [participant_cardinalite] => 1 [id_regle] => [participant_current] => 0 [difficulte_rang] => [difficulte] => [tag_structure] => document [tag_matiere] => cinéma [dates] => Array ( [0] => stdClass Object ( [id_periode] => 76761 [date_debut] => 1983-04-01 00:00:00 [date_fin] => 1983-04-01 00:00:00 [id_periode_libelle] => [periode_ponderation] => [periode_libelle] => [lieu_id] => [lieu_libelle] => [lieu_rue] => [lieu_num] => [lieu_localite] => [lieu_npa] => [lieu_x] => [lieu_y] => [lieu_acces] => ) ) [gestionnaires] => Array ( [0] => stdClass Object ( [id_personne] => 8514 [nom] => Ciné-club universitaire [prenom] => [email] => cineclub@unige.ch [tel] => 022 379 77 24 [url] => [id_gestion] => 5 [libelle] => Production [privacy] => 0 ) ) [prix] => Array ( ) [liens] => Array ( [0] => stdClass Object ( [id_lien] => 103 [position] => [libelle] => La Revue du Ciné-club universitaire: Du regard.... Avril 1983 [url] => //www.unige.ch/dife/index.php/download_file/10077/ [embed_status] => 0 [embed] => ) ) [class_of_managers] => Array ( [5] => stdClass Object ( [libelle] => Production [members] => Array ( [0] => stdClass Object ( [id_personne] => 8514 [nom] => Ciné-club universitaire [prenom] => [email] => cineclub@unige.ch [tel] => 022 379 77 24 [url] => [id_gestion] => 5 [libelle] => Production [privacy] => 0 ) ) ) ) ) ) ) )