Revues du ciné-club

Peplums et aventures

1982_ccu_peplums_thumb.png

Peplums et aventures

La Revue du Ciné-club universitaire, janvier 1982

Anathème, ou: de la curiosité

Il y a des anathèmes comme ça qui poussent à la curiosité. Ainsi, des sept cinéastes choisis pour illustrer notre série de 19 heures, deux seulement figurent dans le dictionnaire bien connu de Sadoul, en des termes qui laissent songeur: "Freda Riccardo: spécialiste des mises en scènes 'historiques' à l'italienne, il vaut bien, dans ce genre commercial extravagant, son confrère Cottafavi".

Dans pareil dictionnaire, c'est en creux qu'il faut lire. Posons donc ceci tout d'abord: l'histoire du cinéma n'a pas été jugée pour les mille ans à venir par les impératifs dogmatiques de quelques critiques. Critiques dont le jugement esthétique a fait, depuis belle lurette, long feu.

De 1950 à 1965 environ, toute une production cinématographique a galvanisé les foules. Elle a créé, par son émergence même et sa persistance, un style; elle a tissé, dans son extravagance, des codes qu'il est grand temps de réinterroger et de réévaluer.

Nos instruments critiques et notre sensibilité ont en effet évolué. Là où les critiques de 1950 et 1960 se plaisaient à souligner les anachronismes des scénarios et descendaient en flèche une vision de l'Histoire qui leur paraissait pour le moins fantaisiste, nous trouvons aisément à répondre qu'un film est d'abord et toujours oeuvre de fiction.

C'est donc au niveau des mécanismes et des effets de la fiction qu'il faut se placer pour apprécier ces films.

On découvrira alors sans doute qu'au-delà du simplisme apparent des scénarios, c'est tout un réseau effectivement extravagant qui est tissé.

Et si ces films étaient, en dernière analyse, aussi mauvais que certains critiques le prétendent, il ne nous resterait alors qu'à nous souvenir que ce sont avec ces péplums, où les corps se donnaient à voir généreusement, que, petits garçons innocents, nous avons éprouvé nos premiers émois... ça n'est pas rien, ça.

Extrait de l'introduction de la Revue

Sommaire

  • Serge Lachat, Anathème, ou: de la curiosité, p.4
  • Serge Lachat, Le programme, p.5
  • Programmation, pp.6-7
  • Serge Lachat, L'antique au cinéma, pp.8-10

Pour recevoir, gratuitement et par courrier postal, un exemplaire de la Revue, merci d'écrire à cineclub(at)unige.ch en précisant le numéro choisi et l'adresse postale de livraison.

La revue au format numérique

Pour télécharger ce numéro de la Revue, suivre ce lien.

Pour citer la Revue

La Revue du Ciné-club universitaire: Peplums et aventures. Janvier 1982 (1).

Production

Ciné-club universitaire

cineclub(at)unige.ch

022 379 77 24

Array
(
    [0] => stdClass Object
        (
            [meta] => stdClass Object
                (
                    [id_group] => 13160
                    [nb] => 1
                    [group_name] => Peplums et aventures
                    [group_url] => peplums-et-aventures
                    [group_sous_titre] => La Revue du Ciné-club universitaire, janvier 1982
                    [gestionnaires] => Array
                        (
                            [0] => stdClass Object
                                (
                                    [id_personne] => 8514
                                    [nom] => Ciné-club universitaire
                                    [prenom] => 
                                    [email] => cineclub@unige.ch
                                    [tel] => 022 379 77 24
                                    [url] => 
                                    [id_gestion] => 5
                                    [libelle] => Production
                                    [privacy] => 0
                                )

                        )

                    [periode_span_debut] => 1982-01-01 00:00:00
                    [periode_span_fin] => 1982-01-01 00:00:00
                    [group_tags_matiere] => Array
                        (
                            [0] => cinéma
                        )

                    [key_flagship] => 0
                    [id_flagship] => 13160
                    [date] => stdClass Object
                        (
                            [periodes_effectives] => 1
                        )

                )

            [group] => Array
                (
                    [0] => stdClass Object
                        (
                            [error] => 
                            [id_prestation] => 13160
                            [id_originale] => 
                            [titre] => Peplums et aventures
                            [titre_url] => peplums-et-aventures
                            [sous_titre] => La Revue du Ciné-club universitaire, janvier 1982
                            [periode_span_debut] => 1982-01-01 00:00:00
                            [periode_span_fin] => 1982-01-01 00:00:00
                            [periode_nb] => 1
                            [periode_popularity_id] => 76774
                            [periode_popularity_percent] => 1
                            [periode_popularity] => 1982-01-01 00:00:00
                            [chapo] => 
                            [corps] => 

Anathème, ou: de la curiosité

Il y a des anathèmes comme ça qui poussent à la curiosité. Ainsi, des sept cinéastes choisis pour illustrer notre série de 19 heures, deux seulement figurent dans le dictionnaire bien connu de Sadoul, en des termes qui laissent songeur: "Freda Riccardo: spécialiste des mises en scènes 'historiques' à l'italienne, il vaut bien, dans ce genre commercial extravagant, son confrère Cottafavi".

Dans pareil dictionnaire, c'est en creux qu'il faut lire. Posons donc ceci tout d'abord: l'histoire du cinéma n'a pas été jugée pour les mille ans à venir par les impératifs dogmatiques de quelques critiques. Critiques dont le jugement esthétique a fait, depuis belle lurette, long feu.

De 1950 à 1965 environ, toute une production cinématographique a galvanisé les foules. Elle a créé, par son émergence même et sa persistance, un style; elle a tissé, dans son extravagance, des codes qu'il est grand temps de réinterroger et de réévaluer.

Nos instruments critiques et notre sensibilité ont en effet évolué. Là où les critiques de 1950 et 1960 se plaisaient à souligner les anachronismes des scénarios et descendaient en flèche une vision de l'Histoire qui leur paraissait pour le moins fantaisiste, nous trouvons aisément à répondre qu'un film est d'abord et toujours oeuvre de fiction.

C'est donc au niveau des mécanismes et des effets de la fiction qu'il faut se placer pour apprécier ces films.

On découvrira alors sans doute qu'au-delà du simplisme apparent des scénarios, c'est tout un réseau effectivement extravagant qui est tissé.

Et si ces films étaient, en dernière analyse, aussi mauvais que certains critiques le prétendent, il ne nous resterait alors qu'à nous souvenir que ce sont avec ces péplums, où les corps se donnaient à voir généreusement, que, petits garçons innocents, nous avons éprouvé nos premiers émois... ça n'est pas rien, ça.

Extrait de l'introduction de la Revue

Sommaire

  • Serge Lachat, Anathème, ou: de la curiosité, p.4
  • Serge Lachat, Le programme, p.5
  • Programmation, pp.6-7
  • Serge Lachat, L'antique au cinéma, pp.8-10
[remarque] =>

Pour recevoir, gratuitement et par courrier postal, un exemplaire de la Revue, merci d'écrire à cineclub(at)unige.ch en précisant le numéro choisi et l'adresse postale de livraison.

La revue au format numérique

Pour télécharger ce numéro de la Revue, suivre ce lien.

Pour citer la Revue

La Revue du Ciné-club universitaire: Peplums et aventures. Janvier 1982 (1).

[annule] => 0 [date_nb] => 1 [inscr_date_debut] => [inscr_date_fin] => [participant_min] => 0 [participant_max] => 0 [participant_cardinalite] => 1 [id_regle] => [participant_current] => 0 [difficulte_rang] => [difficulte] => [tag_structure] => document [tag_matiere] => cinéma [dates] => Array ( [0] => stdClass Object ( [id_periode] => 76774 [date_debut] => 1982-01-01 00:00:00 [date_fin] => 1982-01-01 00:00:00 [id_periode_libelle] => [periode_ponderation] => [periode_libelle] => [lieu_id] => [lieu_libelle] => [lieu_rue] => [lieu_num] => [lieu_localite] => [lieu_npa] => [lieu_x] => [lieu_y] => [lieu_acces] => ) ) [gestionnaires] => Array ( [0] => stdClass Object ( [id_personne] => 8514 [nom] => Ciné-club universitaire [prenom] => [email] => cineclub@unige.ch [tel] => 022 379 77 24 [url] => [id_gestion] => 5 [libelle] => Production [privacy] => 0 ) ) [prix] => Array ( ) [liens] => Array ( [0] => stdClass Object ( [id_lien] => 106 [position] => [libelle] => La Revue du Ciné-club universitaire: Peplums et aventures. Janvier 1982 [url] => //www.unige.ch/dife/index.php/download_file/10074/ [embed_status] => 0 [embed] => ) ) [class_of_managers] => Array ( [5] => stdClass Object ( [libelle] => Production [members] => Array ( [0] => stdClass Object ( [id_personne] => 8514 [nom] => Ciné-club universitaire [prenom] => [email] => cineclub@unige.ch [tel] => 022 379 77 24 [url] => [id_gestion] => 5 [libelle] => Production [privacy] => 0 ) ) ) ) ) ) ) )