Array
(
    [0] => Page Object
        (
            [blocksAliasedFromMasterCollection:protected] => 
            [cID] => 1
            [attributes:protected] => Array
                (
                )

            [error] => 
            [pkgID] => 1
            [cPointerID] => 0
            [cPointerExternalLink] => 
            [cIsActive] => 1
            [cIsSystemPage] => 0
            [cPointerExternalLinkNewWindow] => 0
            [cFilename] => 
            [cDateAdded] => 2015-05-04 16:58:59
            [cDisplayOrder] => 1404
            [cDateModified] => 2020-08-13 12:15:32
            [cInheritPermissionsFromCID] => 1
            [cInheritPermissionsFrom] => OVERRIDE
            [cOverrideTemplatePermissions] => 1
            [cCheckedOutUID] => 
            [cIsTemplate] => 0
            [uID] => 1
            [cPath] => 
            [cParentID] => 0
            [cChildren] => 38
            [cCacheFullPageContent] => 0
            [cCacheFullPageContentOverrideLifetime] => 0
            [cCacheFullPageContentLifetimeCustom] => 0
            [isMasterCollection] => 0
            [vObj] => CollectionVersion Object
                (
                    [cvIsApproved] => 1
                    [cID] => 1
                    [attributes:protected] => Array
                        (
                        )

                    [layoutStyles] => Array
                        (
                        )

                    [error] => 
                    [cvID] => 61
                    [cvIsNew] => 0
                    [cvHandle] => home
                    [cvName] => DIFE
                    [cvDescription] => Division de la formation et des étudiants
                    [cvDateCreated] => 2020-08-13 12:15:29
                    [cvDatePublic] => 2015-05-04 16:58:00
                    [cvAuthorUID] => 63
                    [cvApproverUID] => 63
                    [cvComments] => Nouvelle version 61
                    [ptID] => 2
                    [ctID] => 5
                    [ctHandle] => 2colonnes
                    [ctName] => 2 colonnes
                )

        )

    [1] => Page Object
        (
            [blocksAliasedFromMasterCollection:protected] => 
            [cID] => 134
            [attributes:protected] => Array
                (
                )

            [error] => 
            [pkgID] => 1
            [cPointerID] => 0
            [cPointerExternalLink] => 
            [cIsActive] => 1
            [cIsSystemPage] => 0
            [cPointerExternalLinkNewWindow] => 0
            [cFilename] => 
            [cDateAdded] => 2015-05-06 11:40:37
            [cDisplayOrder] => 8
            [cDateModified] => 2020-08-13 12:21:05
            [cInheritPermissionsFromCID] => 134
            [cInheritPermissionsFrom] => OVERRIDE
            [cOverrideTemplatePermissions] => 1
            [cCheckedOutUID] => 
            [cIsTemplate] => 0
            [uID] => 2
            [cPath] => /sante-social
            [cParentID] => 1
            [cChildren] => 10
            [cCacheFullPageContent] => -1
            [cCacheFullPageContentOverrideLifetime] => 0
            [cCacheFullPageContentLifetimeCustom] => 0
            [isMasterCollection] => 0
            [vObj] => CollectionVersion Object
                (
                    [cvIsApproved] => 1
                    [cID] => 134
                    [attributes:protected] => Array
                        (
                        )

                    [layoutStyles] => Array
                        (
                        )

                    [error] => 
                    [cvID] => 945
                    [cvIsNew] => 0
                    [cvHandle] => sante-social
                    [cvName] => Santé Psychologie
                    [cvDescription] => Page d'accueil du Pôle Santé Social
                    [cvDateCreated] => 2020-08-13 12:21:02
                    [cvDatePublic] => 2015-05-06 11:40:00
                    [cvAuthorUID] => 63
                    [cvApproverUID] => 63
                    [cvComments] => Nouvelle version 945
                    [ptID] => 3
                    [ctID] => 5
                    [ctHandle] => 2colonnes
                    [ctName] => 2 colonnes
                )

        )

    [2] => Page Object
        (
            [blocksAliasedFromMasterCollection:protected] => 
            [cID] => 903
            [attributes:protected] => Array
                (
                )

            [error] => 
            [pkgID] => 1
            [cPointerID] => 0
            [cPointerExternalLink] => 
            [cIsActive] => 1
            [cIsSystemPage] => 0
            [cPointerExternalLinkNewWindow] => 0
            [cFilename] => 
            [cDateAdded] => 2015-07-10 07:10:11
            [cDisplayOrder] => 142
            [cDateModified] => 2020-04-22 14:09:08
            [cInheritPermissionsFromCID] => 134
            [cInheritPermissionsFrom] => PARENT
            [cOverrideTemplatePermissions] => 1
            [cCheckedOutUID] => 
            [cIsTemplate] => 0
            [uID] => 0
            [cPath] => /sante-social/psychologique
            [cParentID] => 134
            [cChildren] => 8
            [cCacheFullPageContent] => -1
            [cCacheFullPageContentOverrideLifetime] => 0
            [cCacheFullPageContentLifetimeCustom] => 0
            [isMasterCollection] => 0
            [vObj] => CollectionVersion Object
                (
                    [cvIsApproved] => 1
                    [cID] => 903
                    [attributes:protected] => Array
                        (
                        )

                    [layoutStyles] => Array
                        (
                        )

                    [error] => 
                    [cvID] => 103
                    [cvIsNew] => 0
                    [cvHandle] => psychologique
                    [cvName] => Bien dans ma tête
                    [cvDescription] => 
                    [cvDateCreated] => 2020-04-22 14:09:06
                    [cvDatePublic] => 2015-05-27 10:39:00
                    [cvAuthorUID] => 55
                    [cvApproverUID] => 55
                    [cvComments] => Version 103
                    [ptID] => 3
                    [ctID] => 5
                    [ctHandle] => 2colonnes
                    [ctName] => 2 colonnes
                )

        )

)

Bien dans ma tête

Coronavirus: gérer mon anxiété

Je ressens de l’anxiété par rapport à la situation liée au coronavirus et à l’actualité. Que puis-je faire pour me sentir mieux?

Il est normal d’être préoccupé-e et empathique en raison de cette éclosion. Vous pourriez ressentir un malaise nuisant à votre concentration, votre productivité et même votre sommeil. Les conseils qui suivent peuvent vous aider à mieux composer avec la situation.

Tou-te-s les membres de la communauté de l’Université de Genève sont appelé-e-s à faire preuve de compréhension, de respect et d'ouverture envers celles et ceux qui vivent actuellement des situations personnelles ou professionnelles difficiles. Les valeurs d’entraide et de bienveillance peuvent se traduire par diverses actions. Tout en respectant les mesures d’isolement, n’hésitez pas à garder contact avec les membres de l’Université par le biais des divers moyens de communication à votre disposition.

Quelques conseils pour gérer son anxiété

Tenez-vous-en aux faits communiqués par les organismes de santé publique et les professionnels-le- de la santé. Au lieu de lire chaque article publié et de visiter tous les sites Web, déconnectez-vous pendant un certain temps, cela pourrait vous faire du bien. Si vous êtes préoccupé-e, il y a des sites qui fournissent de l’information exacte, notamment:

Essayez de relativiser les choses. Les médias sociaux et traditionnels peuvent amplifier la désinformation. N’oubliez pas que des efforts concertés sont déployés à l’échelle mondiale pour contenir le virus, et que l’OMS tient une page web qui fournit des réponses aux questions courantes.

Suivez les conseils de prévention pour rester en santé. Se laver les mains soigneusement et souvent est le moyen le plus efficace de stopper la progression du virus.

Adoptez des réflexes simples pour atténuer votre stress et votre anxiété. Il existe différents moyens éprouvés pour atténuer le stress et l’anxiété: dormir suffisamment, avoir une alimentation équilibrée et s’hydrater, faire de l’exercice, parler de vos craintes aux personnes qui vous sont proches, méditer, et plus encore. Prenez soin de vous-même.

Étudiantes et étudiants: vous avez la possibilité de recourir au Service psychologique (soutien psychologique par voies électronique et non facturé), et au Service social (soutien financier d'urgence). Vous pouvez nous joindre par courriel: psychologique(at)unige.ch et social(at)unige.ch, et par téléphone: +41 22 379 77 79.

Quelques conseils pour renforcer sa résilience en période d’incertitude

Nous vivons dans un monde complexe qui change constamment. Naturellement, cela peut entraîner de l’incertitude ou de la crainte par rapport au présent et au futur. La bonne nouvelle, c’est que la résilience, cette capacité à surmonter les périodes de changement et d’incertitude et même à s'y épanouir, peut s’apprendre, et nous pouvons commencer à renforcer notre résilience dès aujourd’hui. Les quelques conseils ci-dessous peuvent aider à adopter un état d’esprit plus souple et plus résilient.

Acceptons ce qu’il nous est impossible de maîtriser. Ne voir que les éléments sur lesquels nous n’exerçons aucun contrôle ne pourra que nous frustrer et nous épuiser. Il existe des circonstances et des décisions contre lesquelles nous ne pouvons rien. Lâchons prise. Nous pourrons ainsi centrer nos énergies sur des objectifs plus positifs. N’oublions pas que si nous ne pouvons modifier la réalité, nous pouvons changer notre façon d’y réagir.

Faisons preuve d'ouverture face au changement. Il y aura toujours des changements. Au lieu de nous concentrer sur les aspects perturbants, adoptons une approche souple et acceptons que le changement est une part essentielle de la vie qui peut également apporter son lot de possibilités et d’issues favorables.

Ne perdons pas de vue la situation dans son ensemble. Il est facile de s’empêtrer tellement dans les détails d’un événement qu’il finit par perdre toute proportion. Évitons de le transformer en catastrophe et concentrons-nous sur son incidence réelle (ou plus réaliste). En l’envisageant sous une perspective élargie, nous pourrons en évaluer correctement la signification.

Cultivons une attitude positive. Être résilient ne signifie pas que nous devions considérer chaque situation négative d’un œil positif. Cela signifie plutôt que même si quelque chose va mal, nous savons que nous pouvons nous en sortir et que nous saisirons les moyens pour y arriver, afin d’aller de l’avant par la suite.

Créons des liens. Pour essuyer les tempêtes de la vie, il est essentiel d’avoir dans notre entourage des personnes à qui nous pouvons exprimer nos sentiments, parler de nos problèmes et faire appel pour obtenir des conseils. Il est très important de demander de l’aide quand nous sommes dépassés par une situation.

Entretiens par voies électroniques

Soutien psychologique non facturé

Coronavirus

Informations officielles de l'Unige