A la Une

The International Judicial Function Under Pressure: Do Courts and Tribunals Go Off the Rails? : un nouveau projet de recherche FNS au sein du département INPUB de la Faculté de Droit

En partenariat avec le Geneva Center for International Dispute Settlement (CIDS), la Professeure Laurence Boisson de Chazournes a obtenu un financement FNS afin de réaliser un projet de recherche sur le désenchantement qui accompagne aujourd’hui la fonction judiciaire internationale.

Après avoir atteint son apogée au début du XXIe siècle, le phénomène judiciaire international pourrait bien avoir entamé depuis lors une descente vers son nadir. La judiciarisation des relations internationales n’est plus accueillie avec jubilation, mais avec réticence, voire avec une franche hostilité. L’on voit désormais poindre toutes sortes de manœuvres visant à entraver, paralyser ou même démanteler les cours et tribunaux internationaux. Si certaines affaires très médiatisées, comme la crise que traverse l’Organe d’appel de l’OMC, monopolisent le débat, le désenchantement qui caractérise notre époque n’est ni limité à des catégories particulières de litiges ou de mécanismes de règlement des différends, ni confiné à certaines régions du monde.

Le projet vise à fournir un inventaire des critiques relatives aux dérives des cours et tribunaux internationaux, ainsi qu'un catalogue des dispositifs correctifs proposés en réaction. L'objectif est d'identifier les limites de la fonction judiciaire internationale et les éventuelles ingérences dans l'exercice de cette fonction.

Participent à ce projet :

Direction :

Prof. Laurence Boisson de Chazournes, Professeure et Directrice du LLM in International Dispute Settlement (MIDS)

Dr. Lorenzo Palestini - Lecturer, LLM in International Dispute Settlement (MIDS)

Collaborateurs :

M.  Guillaume Guez - Collaborateur FNS

M. Aditya Laddha - Assistant FNS Candoc

8 novembre 2021
  A la Une