A la Une

Andrea Dias Bolivar reçoit le 3ème prix au concours "Ma thèse en 180 secondes"

De jeunes chercheuses et chercheurs se lancent le défi de présenter leur sujet de thèse au public en 180 secondes. Trois minutes, une scène et une image pour expliquer au plus grand nombre le contenu d’un travail qui se déroule habituellement en quatre ans.

Le but de l'exercice est avant tout d’apprendre à synthétiser et à présenter un contenu scientifique, souvent complexe, de manière simple et claire. Pour y parvenir, des ateliers sont proposés aux personnes participantes afin de se préparer. A la clé de leurs prestations: trois prix du jury, qui leur donne accès à la finale suisse puis à la finale internationale pour celle ou celui qui remporterait l’étape suisse. Un quatrième prix est également décerné par le public à son coup de cœur parmi les finalistes.

Cette année, douze doctorantes et doctorants ont passé l'étape de la pré-finale (organisée pour la première fois cette année à l'UNIGE) et sont  retrouvés face au public et au jury lors de la finale régionale genevoise qui a eu lieu le 25 mars dernier.

Parmi ces 12 finalistes, Andrea Dias Bolivar, doctorante à la Faculté de droit,  a reçu le troisième prix du jury pour ses considérations sur «La légalité des mesures coercitives unilatérales en droit international».

 

31 mars 2022
  A la Une