Ce projet de recherche entend mettre en lumière les liens existant entre la négociation de conventions de divorce et

(1) les différents concepts de l'égalité de genre présents dans le droit de la famille suisse actuel,

(2) les interprétations de ces concepts par les avocat-e-s spécialisé-e-s dans ce domaine, ainsi que

(3) les parcours de vie et de la division du travail du couple avant la séparation.

Les recherches sur la transition à la parentalité ont révélé les dynamiques genrées par lesquelles les mères finissent par s’occuper de manière prépondérante du travail domestique et des soins aux enfants, alors que les pères se chargent d’une part beaucoup plus importante du travail rémunéré. Cependant il existe encore peu de recherches sur la dynamique de genre dans le divorce comme évènement clé dans la vie d’une personne. Ce projet à l'intersection du droit et de la sociologie vise à contribuer à une meilleure compréhension des dimensions juridiques de ce processus. Il propose d’étudier l'enracinement des différents concepts d'égalité de genre dans le processus de négociation des conventions de divorce entre couples de sexe opposé avec enfants en Suisse. Il étudiera les concepts juridiques d’égalité de genre après divorce, le rôle des avocat-e-s dans l'interprétation de ces concepts et dans la communication de cette interprétation à leurs clients. Enfin, elle produira des résultats sur le rôle que jouent les parcours de vie et de la division du travail sur laquelle le couple s’était mis d’accord avant la séparation dans la négociation des conventions de divorce.

Les méthodes utilisées dans ce projet incluent :

(1) l’analyse du droit écrit (législation, jurisprudence, littérature juridique) ;

(2) une enquête quantitative à l’aide de questionnaires auprès des avocat-e-s suisses spécialis-é-s en droit de la famille ;

(3) des entretiens qualitatifs approfondis avec des avocat-e-s et des personnes qui viennent de divorcer.

Responsables: Prof. Michelle Cottier (Faculté de droit, UNIGE) et Prof. Eric Widmer (Faculté des sciences de la société, UNIGE)

Collaboratrice: Dr. Gaëlle Aeby (Faculté de droit et Faculté des sciences de la société, UNIGE)

Doctorante: Bindu Johanna Sahdeva (Faculté de droit, UNIGE)

Auxiliaires de recherche Marc Baumgartner (Faculté de droit, UNIGE), depuis mars 2021 ; Baptiste Gold (Faculté de droit, UNIGE), décembre 2019 à février 2021