Vous travaillez à l'UNIGE

Reprise du travail

ALLAITER AU TRAVAIL | BOURSES DE SOUTIEN LORS DE LA REPRISE DE LA CARRIÈRE ACADÉMIQUE

ALLAITER AU TRAVAIL

Les femmes qui allaitent doivent pouvoir s’allonger, se reposer dans des conditions adéquates (art. 34 OLT3) et disposer du temps nécessaire à l’allaitement (art.35a al.2 LTr).
Durant la première année de vie de l’enfant, l’allaitement compte comme temps de travail selon les principes suivants (art.60 al.2 OLT1) :

  • a. pour une journée de travail jusqu’à 4 heures : 30 minutes;
  • b. pour une journée de travail de plus de 4 heures : 60 minutes;
  • c. pour une journée de travail de plus de 7 heures : 90 minutes.


          Les temps d’absence devront avoir été annoncés au ou à la responsable hiérarchique

 

Espaces allaitement

Les infirmeries d’Uni Mail, Uni Dufour, Uni Bastions, Sciences III, CMU et Battelle disposent d’espaces d’allaitement. S’adresser aux loges des bâtiments pour y accéder.

 

picto_doc_vert.jpg

Articles de loi et règlements

——  Art. 35 et 35a, LTr

——  Art. 60 al. 2. OLT1

——  Art. 34 OLT3

 

picto_ploin_vert.jpg  Pour aller plus loin

 Fondation suisse pour la protection de l'allaitement maternel

BOURSES DE SOUTIEN LORS DE LA REPRISE DE LA CARRIÈRE ACADÉMIQUE

Les subsides Marie Heim-Vögtlin (MHV) sont destinés à des chercheuses qui ont dû interrompre ou réduire leurs activités scientifiques en raison de leur situation familiale (enfants, changement de domicile dû à la profession du conjoint ou de la conjointe, etc.). Ils permettent à ces femmes de reprendre ou de continuer leurs recherches et d’améliorer leur profil scientifique.

Ces subsides sont alloués aux candidates de niveau doctoral et postdoctoral ayant un bon dossier scientifique, de toutes les disciplines encouragées par le Fonds national suisse (FNS) et sans restriction d’âge.
Un subside MHV comprend un salaire d’une durée maximale de deux ans. Il peut également couvrir une partie des frais de recherche de la boursière et des frais de garde d’enfants. Afin de faciliter l’intégration des bénéficiaires et de leur permettre de poursuivre une carrière scientifique à long terme, l’institution d’accueil doit garantir une place de travail, ainsi que le soutien scientifique nécessaire pendant le subside. La possibilité de poursuivre l’engagement de la  bénéficiaire, une fois le subside terminé, devrait également être assurée.


picto_ploin_vert.jpg

Pour aller plus loin

Subsides Marie Heim-Vögtlin (MHV)