Actualités ISE

Échange d'énergie renouvelable entre pairs : un nouvel article dans "Nature Energy"

p2p.jpg
L'échange d'énergie renouvelable entre pairs (P2P) est une option prometteuse pour permettre aux citoyens de participer activement à la transition énergétique. Les recherches menées jusqu'ici dans ce domaine ont évalué les communautés P2P principalement d'un point de vue technico-économique. On sait en revanche peu de choses sur les préférences des prosommateurs – les consommateurs qui sont également producteurs d'énergie – en matière d'échange d'énergie solaire. De même, les impacts des décisions d'échange des membres de la communauté sur les indicateurs de performance clés, tels que les factures d'électricité individuelles, l'autarcie de la communauté et la tension du réseau sont encore peu connus.

Une équipe interdisciplinaire de chercheurs et chercheuses de l'Institut des sciences de l'environnement, de la Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation de l'UNIGE et de la Friedrich-Alexander Universität Erlangen-Nürnberg en Allemagne, ont voulu combler cette lacune dans les travaux de recherche. À cette fin, ils et elles ont analysé les décisions d'échange P2P de propriétaires allemands, sur la base d'une étude expérimentale en ligne et ont intégré ces données dans des modèles énergétiques. Cette démarche leur a permis de simuler l'impact de différentes stratégies de prise de décision sur les performances de la communauté et le réseau électrique. Leur étude, qui fait le lien entre la psychologie et les sciences de l'ingénierie, vient de faire l'objet d'une publication dans la revue Nature Energy, l'une des plus prestigieuses revues scientifiques dans le domaine de l'énergie.

Leurs résultats suggèrent que l'autarcie de la communauté est légèrement plus élevée lorsque les prosommateurs sont autorisés à échanger de l'énergie que lorsqu'ils cherchent simplement à maximiser leur autoconsommation, cette dernière option étant actuellement la stratégie promue dans la plupart des pays ayant une part importante d'énergie photovoltaïque comme la Suisse et l'Allemagne. Leur analyse montre, en outre, que le commerce d'énergie P2P basé sur la prise de décision humaine peut conduire à des avantages financiers pour les prosommateurs et les consommateurs traditionnels, et à une réduction de la pression sur le réseau.

Cette recherche hautement interdisciplinaire montre que le fait de permettre aux propriétaires de s'engager activement dans la transition énergétique en échangeant l'électricité auto-produite sur les marchés locaux de l'énergie peut apporter des avantages à plusieurs niveaux. Les résultats de cette étude peuvent servir de base à la conception de futures communautés énergétiques et de modèles de marché, ainsi qu'à des essais à grande échelle sur le terrain. L'article paru dans Nature Energy, intitulé "Integration of prosumer peer-to-peer trading decisions into energy community modelling", est disponible en ligne.

12 janvier 2022
  Actualités ISE