Actualités ISE

La Suisse peut-elle encore promouvoir la consommation de viande ?

cows.jpg
Le débat autour du soutien de la Confédération à Proviande est relancé. Et avec lui la question du soutien de la même interprofession à l’initiative contre l’élevage intensif, sur laquelle les Suisses s’exprimeront le 25 septembre. La production alimentaire mondiale est responsable du tiers des émissions de gaz à effet de serre ; l’élevage est particulièrement montré du doigt, qui entraîne l’abattage de forêts susceptibles d’absorber le gaz carbonique, émet des quantités considérables de méthane et dont les engrais azotés polluent l’eau et l’environnement. Pour atteindre l’objectif européen de neutralité carbone d’ici 2050, les experts estiment qu’il faudrait réduire la consommation d’aliments carnés à 24 kilos par an et par personne.

Heidi News a interviewé Marlyne Sahakian, sociologue à l’UNIGE et coautrice d’une étude sur les régimes alimentaires sains et durables en Suisse. La sociologue se dit convaincue de la nécessité de remplacer autant que possible la viande et les produits laitiers, même si cela reste difficile : "L’alimentation reste très liée à des habitudes, ancrée dans un contexte socio-culturel. Il faut dès lors réfléchir à la manière de rendre les légumes socialement désirables. En imaginant des interventions dans l’espace public, via la publicité ou des menus exclusivement végétariens, dans les cantines et restos d’entreprises. C’est désormais urgent et la question doit se poser au niveau institutionnel."

Pour en savoir plus, lisez l’article publié dans Heidi News.

21 septembre 2022
  Actualités ISE