Actualités ISE

Quels sont les services écosystémiques rendus par les arbres dans l’espace urbain ?

Treille.jpg
Les arbres implantés dans les espaces urbains rendent des services à l’environnement – ils réduisent la pollution et le bruit, servent de ressources et d’abris pour d’autres espèces, réduisent la chaleur et l’érosion –, mais aussi à l’être humain – plus-value paysagère, ombrage, détente ou sentiment d’appartenance. En contrepartie, les arbres peuvent être la source d’allergènes, de frais d’entretien, d’accidents ou de menaces pour la biodiversité autochtone s’ils ont été introduits en provenance d’ailleurs. Ce dernier point fait l’objet d’un véritable débat philosophique : les arbres introduits font-ils partie de la biodiversité ?

Sans prendre parti, mais en apportant des arguments scientifiques au débat, des chercheurs de l’Institut des sciences de l’environnement, en collaboration avec les Conservatoire et jardin botaniques de la Ville de Genève, ont répertorié toutes les espèces présentes sur le territoire et ont systématiquement évalué les services et les inconvénients qu’elles généraient. Les résultats de cette étude, à lire dans Urban Forestry & Urban Greening, montrent que sur l’espace urbain genevois, composé majoritairement d’arbres importés, les services surpassent les inconvénients.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire le communiqué de presse de l’UNIGE, ou accéder à l’étude sur le site web Science Direct. L’article est intitulé "Quantifying the contributions of native and non-native trees to a city’s biodiversity and ecosystem services".

22 octobre 2020
  Actualités ISE