Membres

Eléonore Crunchant

 Eléonore Crunchant est doctorante en Etudes Genre à l’Université de Genève. Elle réalise une thèse sous la direction de Delphine Gardey, professeure ordinaire à l’université de Genève, dans le cadre du projet FNS « Pratiques biomédicales et usages sociaux de l’autoconservation ovocytaire sociétale : une étude comparée Suisse, France, Etats-Unis », dirigé par Delphine Gardey et en collaboration avec Claire Grino. Sa thèse porte plus spécifiquement sur les « Profils et parcours de femmes concernées par l’autoconservation ovocytaire (ACO) à Lyon, Lausanne et San Francisco ».

Cette thèse cherchera à rendre compte des « carrières » de patientes et usagères de ces technologies biomédicales ainsi que de la façon dont l’ACO apparaît ou non comme une opportunité dont celles-ci se saisissent pour satisfaire la planification de leur vie procréative et le report d’une future grossesse. La méthodologie déployée sera qualitative et consistera en des entretiens de type « parcours de vie et parcours de soins » ainsi qu’en l’observation de groupes de paroles lors de réunions destinées à ces sujets et dans des forums de discussion sur internet. Ces itinéraires et pratiques seront analysés pour chaque contexte ainsi que comparativement afin de faire émerger les opportunités et contraintes qui s’offrent aux femmes ou pèsent sur elles, ici et là. La comparaison vise à rendre compte de la façon dont ces parcours sont tributaires des conditions proprement légales et médicales (réglementation de l’accès à la technologie ; organisation et accessibilité de l’offre spécialisée de soin) mais aussi sociales et économiques (catégories socio-économique concernées et inégalités dans l’accès à la technologie ; contraintes morales et sociales conditionnant les carrières maternelles dans chaque pays concerné).