À la une

La falaise de verre – frein ou accélérateur de carrières féminines ?

(English version below)

Issu de la recherche en management d’entreprises, le terme «falaise de verre» décrit les conditions d'avancement des femmes et des autres minorités à des postes de direction dans lesquelles elles sont davantage susceptibles de subir des revers ou des échecs. Dans le domaine du management, ces situations font notamment référence au fait d’être embauchée pour diriger une entreprise lors de ralentissements financiers, après des revers majeurs ou à la suite de scandales publics. En politique, les femmes et les autres minorités font face à une falaise de verre lorsqu'elles se présentent de manière disproportionnée aux élections dans des districts où elles sont davantage susceptibles de perdre.
Cependant, les effets de la falaise de verre peuvent être à la fois manifestes et subtils, et peuvent également être éphémères, apparaissant dans certains contextes et pas dans d'autres. Les falaises de verre peuvent également varier avec le temps. Comprendre les nuances des conditions et des contextes qui produisent une falaise de verre est donc essentiel afin de développer des solutions ciblées à ce qui constitue obstacle à l'avancement des minorités.

Un point d'investigation majeur est la diversité des motivations sous-jacentes aux choix ou aux décisions qui engendrent une falaise de verre, ainsi qu’une compréhension des multiples facteurs qui semblent façonner ces motivations. C'est l'objectif majeur de notre projet « Motives of precarious minority leadership: A challenge or a sinking ship?» financé par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (N ° 188934 http://p3.snf.ch/project-188934).

Les publications les plus récentes de notre groupe de recherche se concentrent sur l'impact de certains facteurs dans la formation des motivations qui conduisent à des situations de falaise de verre pour les femmes.

Dans l’article intitulé "Contextualizing the think crisis-think female stereotype: Gendered traits, gender, and crisis type", les chercheuses ont utilisé une méthode expérimentale pour montrer que les femmes sont davantage susceptibles d'être associées à des crises de nature relationnelle, les participants associant les femmes à des crises qui appellent des solutions plus stéréotypées féminines. Cependant, les femmes ont également été davantage sélectionnées dans des situations de crise financière que dans des situations dans lesquelles il n’y avait pas de crise. Ceci suggère l’existence de motivations multiples qui sont activées en parallèle.

Dans l’article intitulé "Political Ideology Modifies the Effect of Glass Cliff Candidacies on Election Outcomes for Women in American State Legislative Races (2011–2016)", l’équipe de recherche a utilisé des données électorales pour montrer que les femmes candidates des deux partis politiques majeurs aux États-Unis sont confrontées à des situations de falaise de verre. Cependant, les conséquences sur les résultats des élections sont très différentes entre les deux partis. Si, au sein du parti Républicain, cette falaise de verre se traduit par une proportion plus faible de femmes élues, ceci n’est pas le cas au sein du parti Démocrate, dont les femmes candidates réussissent à remporter des élections malgré le contexte défavorable.

L’utilisation simultanée de méthodologies expérimentales et basées sur l’analyse de données secondaires permet d’examiner les conditions et les motivations qui engendrent des situations de falaise de verre dans plusieurs domaines. Nous augmentons ainsi peu à peu l’étendue de nos connaissances les raisons qui mènent à des situations de falaise de verre pour les membres de groupes défavorisés, et à la meilleure façon d'intervenir pour encourager leur avancement des dans la société.


The glass cliff - barrier or facilitator of female careers?

With origins in management research, the term glass cliff describes conditions of advancement of women and other minorities to leadership positions where they are more likely to suffer losses or failure. In management, this could mean being hired to run a company during financial downturns, after major setbacks, or following public scandals. In politics, women and other minorities face a glass cliff when they disproportionately run for office in districts where they are more likely to lose.
However, glass cliff effects can be both overt and subtle, and can also be ephemeral, appearing in some contexts and not in others. Glass cliffs can also change over time. Understanding nuances in the conditions and contexts which produce glass cliffs is therefore important for developing targeted solutions to this obstacle to minority advancement.  

A major point of investigation is the diversity of motives underlying glass cliff choices or appointments, and an understanding of the multiple factors which appear to shape these motives. This is the major aim of our project “Motives of precarious minority leadership: A challenge or a sinking ship?” funded by the Swiss National Science Foundation (N°188934  http://p3.snf.ch/project-188934 ).

The most recent publications of our research group focus on the impact of specific factors in shaping divergent motivations which lead to glass cliff conditions for women.

In "Contextualizing the think crisis-think female stereotype: Gendered traits, gender, and crisis type", researchers used experimental methods to show that women are most likely to be associated with management crises which are relational in nature, with participants pairing women with crisis conditions which call for more stereotypically feminine solutions. However, women were also more selected in financial crisis conditions compared to controls, which suggests the parallel activation of alternative motives.

In "Political Ideology Modifies the Effect of Glass Cliff Candidacies on Election Outcomes for Women in American State Legislative Races (2011–2016)", using observational election data, researchers showed that glass cliff election odds are faced by female candidates from both U.S. political parties, but that the consequences for election outcomes hinges on divergent party ideological views of women's equality. Differential impacts of glass cliff exposures for candidates was found. On the one hand the glass cliff in the Republican party led to women disproportionally losing the elections, and on the other hand for the Democratic party female candidates, although they faced more challenging races, they succeeded as well as their male counterparts.

By using both experimental and observational methods to untangle the factors and motives which shape glass cliff conditions in several domains, we are coming closer to understanding how these contexts impact decisions leading to glass cliffs for minorities, and how best to intervene in order to support minority advancement.


9 mars 2021
  À la une