Ouvertes à tous les niveaux d'enseignement

Les formations proposées ci-après sont organisées par l'EDHICE. Charles Heimberg et Valérie Opériol y seront discutant-e.

L'usage en classe du film documentaire d'histoire, Gianni Haver
Lundi 17 novembre 2014

Les films documentaires d'histoire constituent un riche potentiel pour l'histoire scolaire et la dimension audiovisuelle de la perception et de la compréhension du passé. Leur usage en classe pose toutefois une série de problèmes. Par exemple, comment les intégrer aux apprentissages d'histoire en évitant qu'ils ne soient que des illustrations? Comment faire percevoir aux élèves la diversité des éléments qui le composent (nature des images, fonction des intervenants, etc.) ? Comment traiter leurs différentes temporalités (temps représenté, temps représentant, temps de réception). Ces questions seront abordées autour de différents exemples, dont certains tirés des Archives de la TSR disponibles en ligne.

Ce qu'il est pertinent de retenir de l'histoire de la Grèce ancienne, Christophe Pébarthe
Vendredi 5 décembre 2014

La place de la Grèce ancienne, avec sa mythologie, la démocratie athénienne et ses attributs culturels, semble aller de soi dans les contenus de l'histoire scolaire. Il y a pourtant lieu d'interroger la validité historique d'un certain nombre d'affirmations peut-être stéréotypées qui caractérisent son enseignement. La déconstruction de ce sens commun, la prise en compte de l'étrangeté spécifique des sociétés grecques de l'Antiquité et la question de savoir quels contenus pertinents peuvent être développés autour de cette thématique historique seront abordés avec l'historien Christophe Pébarthe, spécialiste de la Grèce ancienne.

Références bibliographiques: Christophe Pébarthe, Introduction à l'histoire grecque. XIIe-fin IVe siècle, Paris, Belin, 2006.

Christophe Pébarthe, Monnaie et marché à Athènes à l'époque classique, Paris, Belin, 2008.

Le rhinocéros d'or : que transmettre de l'histoire de l'Afrique avant la colonisation ?, François-Xavier Fauvelle
Lundi 19 janvier 2015

Ce cours vise à fournir un aperçu général de l'histoire médiévale de l'Afrique et de ses relations avec le Vieux Monde, en particulier sur les plans du commerce, de la circulation des idées religieuses et des formes d'organisation politique et urbaine. Sera abordée plus en détail l'histoire d'une région en particulier, à savoir l'Ethiopie médiévale, qui présente des formations politiques chrétiennes, musulmanes et païennes en étroite relation les unes avec les autres. En allant plus loin, il s'agira également d'aborder le régime documentaire auquel est soumise l'histoire de l'Afrique, et d'étudier en détail quelques documents, se rapportant en particulier au fameux royaume du Mali.

Référence bibliographique: François-Xavier Fauvelle-Aymar, Le Rhinocéros d'or. Histoires du Moyen Âge africain, Paris, Alma, 2013.

Inventer le monde. Comment une histoire globale à partir du XVe siècle peut entrer dans la classe?, Patrick Boucheron
Mardi 3 février 2015

Cette journée de formation continue portera sur l'ouvrage de Patrick Boucheron, Inventer le monde. Une histoire globale du XVe siècle, Paris, La Documentation française, 2012.

Pour Patrick Boucheron, l'histoire du monde est un "exercice de décentrement" qui "ne vaut que si elle ouvre à tout un monde d'histoires". Cet exercice se doit d'être mené à rebours de l'ethnocentrisme qu'il définit comme "[l'universalisation] d'un point de vue particulier", qui se donne par exemple à voir dans le cas des "Grandes Découvertes" où des expéditions, parfois hasardeuses, sont liées par des artifices chronologiques. (p. 62) [...] Ces mondialisations auraient pu être chinoise ou turque, puisqu'à cette époque, l'islam est l'un des principaux facteurs de décloisonnement du monde via le commerce. Il est donc indispensable d'envisager une histoire symétrique des "Grandes Découvertes" qui ne sont pas l'apanage des Européens, dont la volonté de parcourir le monde doit être resituée dans le contexte du coup d'arrêt porté à la mondialisation par la peste noire au XIVe siècle. Avant cela, il convient de parler d'histoire "connectée" entre un petit nombre d'acteurs. C'est l'asiatique Tamerlan qui relance les conquêtes, en parallèle de l'affirmation de l'Etat monarchique national qui fait régner un climat de concurrence en Europe. L'Europe et l'Asie sont les continents moteurs du "siècle des "Grandes Découvertes" [qui] fut aussi celui de la périphérisation du continent africain". (p.13)

Extrait d'une recension de Benjamin Caraco.

Les migrations et l'acquisition de la citoyenneté en Suisse, Silvia Arlettaz
Vendredi 6 mars 2015

L'histoire de la Suisse est fortement marquée par des phénomènes migratoires, d'émigration et d'immigration, des mercenaires aux saisonniers, jusqu'aux travailleurs étrangers arrivée plus récemment. Cette dynamique de circulation a joué un rôle significatif dans la société helvétique tout au long de son histoire moderne et contemporaine, mais aussi dans l'actualité. Son évolution a aussi été influencée par les conditions restrictives de l'accès à la nationalité helvétique. Cette journée de formation portera notamment sur les manières d'enseigner cette thématique en classe d'histoire.

Références bibliographiques: Silvia Arlettaz (avec Gérald Arlettaz), La Suisse et les étrangers Immigration et formation nationale (1848-1933), Lausanne, Antipodes, 2004.

Silvia Arlettaz, Citoyens et étrangers sous la République Helvétique (1798-1803), Genève, Georg, 2005.

La guerre d'Algérie, Raphaëlle Branche
Vendredi 27 mars 2015

Cette journée de formation a pour but de faire mieux connaître l'histoire de la guerre d'Algérie et le renouvellement historiographique dont elle fait l'objet. Elle s'intéressera à la pluralité et l'évolution des mémoires de ce conflit, en France et en Algérie et réfléchira à l'utilisation en classe de sources, en particulier de témoignages. Sur la base d'extraits vidéo d'un film réalisée par l'intervenante (Palestro, Algérie: histoires d'une embuscade), il s'agira de s'interroger sur la manière dont on construit un film d'histoire.

top