Federico Ferretti

FFphoto.JPGCollaborateur scientifique

Uni Carl Vogt, bureau B502
66, Boulevard Carl-Vogt
CH - 1205 Genève 4
Tél. +41 22 379 89 78
F

 

 

Federico Ferretti a soutenu en 2011 sa thèse de doctorat en Géographie aux Universités de Paris 1 et de Bologne.

Ses travaux portent principalement sur le réseau de géographes et savants hétérodoxes qui ont participé, entre le 19e et le 20e siècle, aux projets scientifiques et politiques d’Élisée Reclus (1830-1905), parmi lesquels Léon Metchnikoff (1838-1888), Pierre Kropotkine (1842-1921), Charles Perron (1837-1909), Elie Reclus (1827-1904), Michail Dragomanov (1841-1895).

Ses intérêts se focalisent principalement sur l’histoire, l’épistémologie et la méthodologie de la discipline géographique; sur la critique et la déconstruction du document cartographique; sur la construction épistémologique du concept de paysage en relation au rôle joué par la géographie dans le surgissement des imaginaires nationaux entre le 19e et le 20e siècle; sur le développement de savoirs scientifiques en situation coloniale et postcoloniale ; sur l’histoire de l’enseignement de la géographie et sur la pédagogie libertaire.

Il a été engagé de 2012 à 2014 comme Collaborateur scientifique sur le projet de recherche FNS « Écrire le monde autrement. Géographes, ethnographes et orientalistes en Suisse Romande (1864-1920) : des discours hétérodoxes » au Département de Géographie de l’Université de Genève. À compter du 1er septembre 2014, il est engagé sur le projet interdisciplinaire FNS « Géographie, éducation publique et pédagogie libertaire en Suisse et en Europe, 19e – 21e siècle » en collaboration avec Charles Heimberg, Nora Köhler et Anne Sgard, dans le cadre du groupe EDHICE.

Dans ce projet, il s’occupe particulièrement des transferts internationaux de la pédagogie libertaire à partir de la collaboration entre les figures de Reclus, Kropotkine, Ferdinand Buisson (1841-1932), James Guillaume (1944-1916), Paul Robin (1837-1912). 

Sa bibliographie est disponible ici.

 

top