Charles Heimberg

Charles

Professeur ordinaire, Sciences de l'éducation (SSED) et Institut universitaire de Formation des enseignants (IUFE)

Didactique de l'histoire et de la citoyenneté

Pavillon Mail, bureau 206
40, Boulevard du Pont-d'Arve
CH - 1211 Genève 4
Tél. + 41 (0)22 379 04 18
charles.heimberg(at)unige.ch

 

 

Intervenant dans le domaine de la didactique de l'histoire et de la citoyenneté, Charles Heimberg, docteur ès lettres (histoire générale) de l’Université de Genève, est professeur ordinaire à la FPSE depuis 2011.

Il a travaillé de 1977 à 1989 dans le domaine des soins infirmiers psychiatriques (diplôme d’infirmier en psychiatrie en 1980) et de l’éducation spécialisée. Parallèlement à ses études en histoire (licence en 1990, doctorat en 1995), il est entré dans l’enseignement secondaire en 1989 (certificat d’aptitude à l’enseignement secondaire en 1993) et il a enseigné dans un établissement du Cycle d’orientation jusqu’en 2002.

Entre 1995 et 1999, il a été co-président du groupe des maîtres d’histoire du Cycle d’orientation, période au cours de laquelle a été élaboré un nouveau curriculum (objectifs d’apprentissage et plan d’études) d’histoire et d’éducation à la citoyenneté pour les trois dernières années de fin de scolarité obligatoire à Genève. Depuis 1996, il a organisé et animé des journées de formation continue en histoire ou en éducation à la citoyenneté destinées aux enseignants.

Il a été formateur en didactique de l'histoire à l’IFMES de 1999 à 2009.

De 1996 à 2014, il a présidé l’Association pour l’étude de l’histoire du mouvement ouvrier (AÉHMO), qui gère un fonds d’archives, publie les Cahiers d’histoire du mouvement ouvrier, revue annuelle, et organise des conférences et des journées d’études (AÉHMO). Il est aujourd'hui membre du comité de cette association.

Il a été partie prenante de la préparation d’un projet de Maison de la mémoire destiné aux élèves genevois qui ne s'est pas concrétisé.

Il a également participé, de 2009 à 2017, à l'organisation d'une quinzaine sur les Mémoires blessées au Théâtre Saint-Gervais.

Il a coordonné de 2001 à 2013 la rédaction du Cartable de Clio, revue suisse sur les didactiques de l'histoire, une publication annuelle aujourd'hui disparue.

Dans le cadre de l’Université de Genève, il a participé à une enquête sur la perception de l’histoire par les élèves du Cycle d’orientation, élargie ensuite à l’ensemble des disciplines de sciences sociales.

En 2006-2007, il a été adjoint-scientifique à la Haute École Spécialisée - Travail Social (HES-HETS) de Genève dans le cadre d’une recherche, menée avec Monique Eckmann, sur la transmission de l’histoire et de la mémoire de la destruction des juifs d'Europe en Suisse.

Il a participé à des recherches sur la transmission muséale de l'histoire et de la mémoire, c'est-à-dire les usages scolaires de la muséohistoire (dans le cadre d'une recherche collective dirigée par Frédéric Rousseau à Montpellier) ; et sur des récits de l'histoire de leur pays par des élèves (dans le cadre d'une enquête dirigée par Françoise Lantheaume à Lyon).

Ses domaines de recherche actuels concernent la didactique de l'histoire, notamment les conditions de la transmission de l’histoire et de la mémoire en Suisse, celles d’un apprentissage non-prescriptif de la citoyenneté, mais aussi de la mobilisation par les élèves d’une pensée historienne qui les aide à exercer un sens critique à travers un regard spécifique sur le monde. Il dirige également une recherche en cours financée par le FNS sur le parcours de James Guillaume dans le domaine de la pédagogie et son sens pour aujourd'hui.

Ses  travaux et publications portent sur la didactique de l’histoire, la construction d’une pensée historienne par les élèves, l’usage public de l’histoire et le travail de mémoire, un apprentissage non-prescriptif de la citoyenneté et des questions sensibles, la dimension didactique de la muséohistoire, l’histoire de l’éducation sous l'angle notamment de l'évolution des savoirs et de l'approche historico-didactique, ainsi que l’histoire sociale et du mouvement ouvrier.

Depuis 2013, il est corédacteur en chef adjoint de la revue En Jeu. Histoire & Mémoires vivantes, publiée à Paris par la Fondation pour la Mémoire de la Déportation. Dans cette revue, il est notamment responsable avec Laurence De Cock d'une "Chronique des enjeux d'histoire scolaire".

Depuis 2015, il est rédacteur du carnet de recherche À l'école de Clio. Histoire et didactique de l'histoire qui fonctionne comme une revue avec comité de lecture et qui prolonge l'expérience éditoriale susmentionnée du Cartable de Clio.

Il collabore également à un travail d'histoire et de mémoire avec les sites et musées historiques de la Résistance, de la Déportation et de la période de l'Occupation dans les départements de Haute-Savoie et de l'Ain.

 

Sa bibliographie complète est disponible ici. Il a publié en particulier :

Direction du dossier « Les usages problématiques des mots du mal », En Jeu. Histoire & mémoires vivantes, Paris, Fondation pour la Mémoire de la Déportation, n°8, 2016.

[Coord. avec Marianne Enckell], dossier « Cent ans après Zimmerwald et Kiental », Cahiers d’histoire du mouvement ouvrier, Lausanne, AÉHMO & Éditions d’en bas, n° 32, 2016.

[Éds avec Frédéric Rousseau & Yannis Thanassekos], Témoins et témoignages. Figures et objets dans l'histoire du XXe siècle, textes rassemblés par Arnaud Boulligny, Paris, L'Harmattan, 2016.

[Coord. avec Patrick Auderset], dossier « Face à la guerre », Cahiers d’histoire du mouvement ouvrier, Lausanne, AÉHMO & Éditions d’en bas, n° 30, 2014.

[Éds avec Benoît Falaize & Olivier Loubes], L'école et la nation, Lyon, ENS Éditions, 2013.

[Avec les autres membres de l'ÉDHICE] « L’intelligibilité du passé face à la tyrannie de la doxa : un problème majeur pour l’histoire à l’école », in Jean-Luc Dorier, Francia Leutenegger & Bernard Schneuwly (Éds), Didactique en construction, construction des didactiques, Raisons éducatives, Bruxelles, De Boeck, 2013, pp. 147-162.

« Visiter Clio : pour une analyse didactique de récits muséaux d’histoire », in Frédéric Rousseau (dir.), Les présents des passée douloureux. Musées d’histoire et configurations mémorielles. Essais de muséohistoire, Paris, Michel Houdiard Éditeur, 2012, pp. 17-51.

Mémoires blessées, Genève, MētisPresses, collection Imprescriptible, 2012.

[Avec Monique Eckmann] Mémoire et pédagogie. Autour de la transmission de la destruction des Juifs d'Europe, Genève, Éditions IES, 2011.

« L’École Ferrer de Lausanne d’hier à aujourd’hui », in Jean Wintsch, L’École Ferrer de Lausanne, Lausanne, Les éditions Entremonde, 2009, pp 13-29.

« Constructions identitaires et apprentissage d’une pensée historique. L'histoire scolaire en Suisse romande et ailleurs », in Laurence de Cock & Emmanuelle Picard (dir.), La fabrique scolaire de l’histoire, Marseille, Agone, 2009, pp. 173-189.

[Eds avec Stéfanie Prezioso & Marianne Enckell] Mourir en manifestant. Répressions en démocratie. Le 9 novembre 1932 en perspective, Lausanne, Éditions d'en bas, 2008.

Entendre des témoins et apprendre l'histoire de la Shoah, Cahier pédagogique en français du DVD Survivre et témoigner: rescapés de la Shoah en Suisse, Genève, IES, 2007.

Histoire, historiographie, histoire enseignée, in [avec Maria Vassallo] Insegnare storia. Riflessioni e spuniti di lavoro nella formazione iniziale degli insegnanti, Turin, Libreria Stampatori, 2007.

L’histoire à l’école. Modes de pensée et regard sur le monde, Issy-les-Moulineaux, ESF Éditeur, 2002.

L’œuvre des travailleurs eux-mêmes? Valeurs et espoirs dans le mouvement ouvrier genevois au tournant du siècle (1885-1914), Genève, Slatkine, 1996.

top