Alexia Panagiotounakos

photo

Maître-assistante

Pavillon Mail, bureau 211
40, Boulevard du Pont d'Arve
CH - 1211 Genève 4
Tél. + 41 22 379 06 80
Alexia.Panagiotounakos(at)unige.ch

Curriculum vitae

 

Diplômée de la Faculté des Lettres en 2007, elle a étudié l'espagnol, l'histoire générale et l'histoire des religions. Son mémoire de licence portait sur l'analyse des stéréotypes féminins dans l'oeuvre d'un poète espagnol du XIXe siècle, José de Espronceda.

En 2008, elle a obtenu le diplôme d'études spécialisées en didactique du français langue étrangère (DESFLE) et suit, en 2010, une formation continue en relation interculturelle CAS - Relations interculturelles. Comprendre l'interculturalité: Identités, métissages et mondialisation). Elle s’intéresse alors particulièrement au recours à des critères médicaux, plus particulièrement provenant du domaine psychiatrique, pour stigmatiser un nouvel Autre et imposer une norme sociale au nom de la santé psychique.

Elle rejoint l’EDHICE en novembre 2011 en tant qu’assistante du Prof. Heimberg. Dans le cadre de sa thèse, soutenue en juin 2017, elle a collaboré avec des enseignant-e-s du secondaire I dans le canton de Genève dans la mise sur pied d’un enseignement portant sur l’histoire de l’immigration en Suisse. Son projet de recherche, intitulé Apprentissage de l’histoire et construction identitaire. Comment mettre à distance les assignations d’appartenance par le biais de l’histoire des migrations ?, a porté sur l’analyse d’interactions des élèves en classe. En combinant des apports de la psychologie sociale, de l'épistémologie de l'histoire et de l'interactionnisme socio-discursif, il vise à comprendre de quelle manière l'usage d'un langage spécifique en classe favorise la mobilisation des modes de pensée historiens et permet la construction d'un savoir disciplinaire. Elle a ainsi conçu une grille d’analyse des interactions de classe qui modélise deux postures énonciatives distinctes et les indices verbaux qui les caractérisent.

Au bénéfice d’un congé parental en 2018-2019, elle poursuit ses recherches en tant que maître-assistante au sein de l’EDHICE.

 

top