Recherche

Programmes précédents

ENSEIGNEMENT DE LA LECTURE AU CYCLE ÉLÉMENTAIRE ET RÉGULATION DES APPRENTISSAGES DES ÉLÈVES

(2014-2018)

- Cadre institutionnel : Projet Maison des Petits (FAPSE/DGEO)

- Coordination : G. Sales Cordeiro, L. Mottier et F. Leutenegger

- Résumé : Ce projet comprend quatre axes de questionnement. Les trois premiers concernent les pratiques d’enseignement et les apprentissages des élèves en classe :

  • Enseignement et apprentissage de la lecture en français au cycle 1 (1P, 2P, 3P et 4P) : analyse et discussion des objets à enseigner dans le domaine de la lecture, tels qu’ils se présentent dans le PER et les moyens d’enseignement conseillés (DEL, ALEDA et ALELI), mise en place de séquences d’activités aménagées en classe avec des enregistrements vidéo et analyse, discussion et réajustements des séquences d’activités en vue de leur diffusion au niveau du réseau, voire au-delà ;
  • Régulation des apprentissages des élèves  : régulations envisagées au regard des conduites non attendues et difficultés des élèves, évaluations formatives pour soutenir des régulations différenciées et appréhension des progressions d’apprentissage au sein d’une séquence, éventuellement sur une temporalité plus longue.
  • Didactique comparée : analyse et discussion des séquences d’activités à l’aide des cadrages théoriques de la didactique comparée et coordination de séquences semblables avec des équipes marseillaise et arlésienne.

Le quatrième axe de travail porte sur le dispositif collaboratif entre les partenaires du Réseau, vu comme susceptible de soutenir le développement professionnel des enseignantes.

- Financement : FAPSE/DGEO

- Statut : Achevé

Pratiques cruciales d’écrits et entrée dans les cultures scolaires

(2009-2014)

- Cadre institutionnel : FAPSE/DGEP

- Coordination : F.Leutenegger et G. Sales Cordeiro

- Résumé : Ce projet porte sur les pratiques cruciales d’écrits qui marquent l’entrée dans les cultures scolaires au cycle élémentaire (1E-2P). Il s’agit de réfléchir au sens et à la fonction des diverses formes d’écrits qui entrent en jeu dans les situations d’enseignement/apprentissage. Les travaux réalisés portent sur plusieurs axes disciplinaires (mathématiques, sciences, français) couvrant les différents degrés de la division élémentaire :

  • Le volet "mathématiques", emmené par F. Leutenegger, a poursuivi les recherches réalisées dans le projet 2005-2009, par un approfondissement d’une situation déjà travaillée lors du projet précédent ("Jeu du Trésor") et par l’exploration de nouvelles séquences didactiques, destinées aux degrés 1P à 4P, portant sur la numération et les opérations élémentaires (soustraction en particulier) et réalisées en parallèle avec nos partenaires de l’Ecole expérimentale St. Charles à Marseille.
  • Le volet "sciences", emmené par F. Ligozat, a débuté par une enquête portant sur l’étude des dossiers que les enseignants constituent en vue de mettre en œuvre une séquence de sciences, et également sur deux séquences filmées (2009-10). A partir des constats que 1) les thèmes portant sur les phénomènes naturels et techniques étaient sous-représentés par rapport à l’étude du vivant, 2) les approches expérimentales étaient quasi-inexistantes, cédant la priorité aux recherches documentaires, et 3) dans la perspective du PER 2007, l’équipe de recherche a sélectionné une entrée thématique a priori familière aux enseignantes (objets qui flottent ou coulent), afin de construire avec elles une séquence d’enseignement scientifique. Au delà de l’élaboration d’un moyen d’enseignement proprement dit, il s’agit surtout d’identifier les contraintes spécifiques des savoirs en jeux (rôle de l’expérience concrète et des traces écrites, anticipation / vérification, condition de validité d’un résultat, justification), qui exigent la mise en place de gestes d’enseignement appropriés. La séquence Flotte/Coule construite en 2010-11, a été progressivement affinée au fil des essais dans les classes du Réseau Maison des Petits en 2011-2012 et 2012-2013.

- Financement : FAPSE/DGEP

- Autre participation du GREDIC : F. Ligozat, N. Lambiel, I. Schmutz

- Statut : Achevé

Culture(s), Institutions & Didactical Transactions (CITD)

(2009-2013)

- Cadre institutionnel : FAPSE, Université de Genève / Université de Toulouse-II / Université de Rennes / Université de Stockholm / Université d'Uppsala

- Coordination : Pr. M.-L Schubauer-Leoni et F. Ligozat

- Résumé : Ce projet réunit des équipes suisses, françaises et suédoises autour d'un programme de recherche de didactique comparée / comparative didactics. 1) un travail de réflexion à la fois théorique et méthodologique sur les concepts forgés et utilisés dans différentes traditions de recherche éducative à propos des contenus de savoirs disciplinaires enseignés et appris en contexte scolaire; 2) des comparaisons empiriques entre les divers contextes culturels d'enseignement et apprentissage (France, Suède, Suisse) afin de dégager les traditions sélectives qui président au façonnement d'un curriculum et caractériser ainsi les racines épistémologiques et philosophiques des choix qui sont fait en matière de transmission d'une culture scientifique et technique dans une société donnée. Une première rencontre s’est tenue en 2010 lors d’une semaine de travail au cours de laquelle des conférences publiques ont été données. Une seconde rencontre à Uppsala (Suède) a eu lieu en octobre 2011 permettant aux membres d’échanger sur différents textes proposés. Enfin une troisième rencontre s’est organisée à Toulouse en 2012 permettant de poursuivre les échanges.

- Financement : FAI n°9 Rectorat Unige

- Autre participation du GREDIC : F. Leutenegger et N. Lambiel

- Statut : Achevé

Production d’un code de désignation d’objets

(2005-2009)

- Cadre institutionnel : Projet Maison des Petits (FAPSE/DEP)

- Coordination : Pr M.-L. Schubauer-Leoni et F. Leutenegger

- Résumé : En 2006-2007, une ingénierie didactique sur la production d’un code de désignation d’objets en 2E a été mise en place et a donné lieu à de nombreuses observations dans plusieurs classes de la Maison des Petits. Le dispositif a été repris et étendu en 2009 à une autre école de Genève permettant des analyses croisées et une réflexivité sur l'action enseignante et ses effets. Ce projet a été poursuivi par une extension à des observations dans d'autres milieux socioculturels donnant lieu à des analyses croisées, notamment dans des classes de moyenne et grande sections de maternelle à Marseille et dans le canton du Tessin.

Ce projet se situe actuellement ce projet se situe dans une phase de valorisation des produits de la recherche sous la forme d’un site web qui est ouvert aux enseignants.

- Financement : FAPSE/DGEP

- Autre participation du GREDIC : A. Forget, F. Ligozat

- Statut : Achevé