Katarina Gvozdic

Lorsque la pédagogie bute sur l'intuition

Lorsqu’une tâche fait appel à une connaissance intuitive, comme par exemple «soustraire, c’est enlever», sa complexité passe souvent inaperçue. A l’inverse, lorsque l’intuition n’est pas mobilisée, comme lorsqu’il faut comprendre que soustraire c’est «chercher l’écart», la tâche est perçue comme difficile et paraît nécessiter le recours à des stratégies éducatives spécifiques.


Katarina Gvozdic et Emmanuel Sander démontrent aujourd’hui que les enseignants se trouvent parfois désarmés pour saisir la difficulté rencontrée par les élèves face à des problèmes apparemment intuitifs mais en réalité difficiles à résoudre. En effet, leurs résultats suggèrent que les enseignants font appel à leurs connaissances pédagogiques uniquement lorsque les problèmes semblent aller à l’encontre des intuitions. Ces résultats, à lire dans la revue Educational Studies in Mathematics, soulignent l’importance de former les enseignants aux pièges de l’intuition, afin que l’évidence apparente ne prenne pas le dessus sur la compréhension des difficultés des élèves.

 

 https://doi.org/10.1007/s10649-018-9806-7

Carrousel-7.png

Lisez le communiqué de presse de cette publication !