Acquisition et troubles du langage

L'acquisition du langage

L’acquisition du langage chez le jeune enfant a souvent été étudiée sur le versant de la production. Or, la compréhension du langage (1) précède la production, et (2) semble avoir un potentiel prédictif des compétences ultérieures plus important. De plus, un nombre croissant de travaux met en évidence le rôle de fonctions cognitives et exécutives dans le développement du langage.
L’étude que nous menons actuellement en parallèle à Genève, San Diego (http://www-rohan.sdsu.edu/~babylab/index.html), Montréal (http://crdh.concordia.ca/dpdlab/Parents.html) et Mexico, grâce au soutien financier de l’US National Institute of Health, porte sur le développement des capacités langagières précoces d’enfants monolingues et bilingues, et sur le rôle de certaines fonctions exécutives dans le développement du langage oral.
Dans ce contexte, chaque laboratoire de recherche participant à ce projet a pour objectifs de récolter des données auprès d’au moins 50 participants âgés de 16 mois au début de l’étude et de suivre leur évolution jusqu’à leur 5ème année à des temps expérimentaux précis.

A Genève, nous avons débuté cette étude en février 2012. Nous avons déjà récoltés des données auprès de 65 enfants monolingues francophones que nous avons vus lors de leur 16ème, 22ème, 29ème, 36ème et 48ème mois. A la fin du mois de février 2016 nous aurons vu tous les enfants actuellement âgés de 5 ans et allant déjà en 1ère primaire.

Nous tenons à remercier chaleureusement les parents et les enfants ayant participé à cette recherche. En effet, la plupart d’entre eux sont venus à tous les rendez-vous malgré les années qui ont passées et les contretemps de la vie. Leur participation sans faille nous a permis de récolter des données longitudinales exceptionnelles que nous allons continuer d’exploiter les années à venir.