Marion Chipeaux

 

Assistante                        

Uni Mail / Bureau 6132

Tel. +41 22 379 93 32

Marion.Chipeaux(at)unige.ch 

 2015-10-15 14-40-12.792.jpg

(Version française, see below for the english version)

Septembre 2012 - Juin 2014 :

****Auxiliaire de recherche et d'enseignement :

         - Travaux Pratiques de Psychologie sociale (Niveau Bachelor)

         - Recherches portant sur les préjugés sexuels et leurs déterminants chez les hommes hétérosexuels
           En collaboration avec le Prof. Juan-Manuel Falomir-Pichastor et le Dr. Jacques Berent

****En parallèle :

Recherche de mémoire intitulée " « Mademoiselle » ou « Madame » ? L’impact des dénominations féminines francophones sur la représentation des femmes" - Sous la direction du Prof. Fabio Lorenzi-Cioldi et Dr. Clara Kulich.

Depuis Septembre 2014 : 

Candidate au doctorat
Assistante de recherche et d'enseignement :
         - Travaux Pratiques de Psychologie sociale (Niveau Master) 
         - Modèles d'analyses de données dans l'étude des représentations sociales (depuis Septembre 2016)

Sujet de thèse : La mobilité sociale ascendante et les attitudes envers le groupe d'origine

Dans ce travail, je m'intéresse à des populations variées mais ayant toutes pour point commun d'être relativement désavantagées dans la société. Il s'agira par exemple de femmes, d'immigrés, d'individus issus de milieux sociaux défavorisés, ou encore de tous les groupes de personnes qui dans un contexte donné, jouissent d'un statut social inférieur à un autre groupe (Cf. Théorie de l'identité sociale, Tajfel & Turner, 1986).

La littérature scientifique indique que lorsque les individus membres de groupes sociaux désavantagés socialement ont acquis à travers un processus de mobilité sociale d'autres appartenances mieux valorisées dans la société, ils tendent à montrer des attitudes peu favorables envers les membres de leur groupe d'origine (Derks, Ellemers, Van Laar, & Rageoh, 2015; Kulich, Lorenzi-Cioldi, & Iacoviello, 2015). Dans mon travail, il est alors question d'approfondir ces recherches en diversifiant au maximum les contextes et les populations étudiées, afin de pouvoir identifier les mécanismes psychologiques sous-jacents à cet effet. En d'autres termes, j'essaie de comprendre dans quelles circonstances les individus issus de groupes désavantagés développent des attitudes relativement néfastes aux membres de leur groupe d'origine, la première question étant de savoir si tous les individus sont concernés par ce phénomène, ou s'il existe des facteurs modérateurs de cet effet, tels que la discrimination perçue par exemple, ou encore le degré d'attachement / d'identification à l'appartenance en question. Un autre axe sur lequel s'oriente mes recherches consiste notamment à étudier les attitudes des individus désireux de s'engager dans un processus de mobilité, les anticipateurs de mobilité, afin d'observer si leurs attitudes sont similaires à celles des individus ayant effectivement opéré une mobilité (Chipeaux, Kulich, Iacoviello, & Lorenzi-Cioldi, 2017). Un deuxième objectif important dans ce travail est d'étudier l'impact du processus de mobilité sociale sur le bien-être psychologique de ces personnes; la littérature ne disposant pas encore de résultats empiriques clairs à ce propos.
 

Principaux centres d'intérêt :  Stéréotypes, Relations intergroupes, Attitudes, Bien-être.

*****************************************************************************************************************************

(English version)

September 2012 - June 2014:

****Research and teaching assistant:

         - Pratical Work in Social Psychology (Bachelor Degree)

          - Research on sexual prejudice and its determinants among heterosexual men
            In collaboration with Prof. Juan-Manuel Falomir-Pichastor and Dr. Jacques Berent.

****At the same time:

Master Thesis, titled "Mademoiselle" or "Madame"? The impact of the French women's titles on the representation of women.
Under the supervision of Prof. Fabio Lorenzi-Cioldi and Dr. Clara Kulich.

Since September 2014:

****PhD Candidate

****Research and teaching assistant:

         - Practical Work in Social Psychology (Master Degree)

         - Models of data analysis in the study of social representations (since September 2016)

Thesis topic: Upward social mobility and attitudes towards the group of origin

In this work, I am interested in diverse populations, all having in common the fact that they are relatively disadvantaged in society. These include women, immigrants, individuals from disadvantaged social backgrounds, or all other groups of people which, in a given context, are associated to a social status that is lower than another group (cf. Social Identity Theory, Tajfel & Turner, 1986).

The scientific literature indicates that when members of socially disadvantaged social groups have joined more socially valued memberships through social mobility process, they tend to show unfavorable attitudes toward members of their group of origin (Derks, Ellemers, Van Laar, & Rageoh, 2015, Kulich, Lorenzi-Cioldi, & Iacoviello, 2015). In my work, it is then a question of deepening this area of research by diversifying as much as possible the contexts and populations studied, in order to identify the psychological mechanisms underlying this effect. In other words, I try to identify the circumstances under which individuals from low-status groups develop negative attitudes toward members of their group of origin. First of all, I investigate whether all individuals are concerned by this phenomenon, or whether there are moderating factors such as perceived discrimination, or the degree of attachment / identification to the group membership. Another focus of my research is to study the attitudes of individuals wishing to engage in a mobility process, the anticipators of mobility, in order to observe whether their attitudes are similar to those of individuals who have actually achieved social mobility (Chipeaux, Kulich, Iacoviello, & Lorenzi-Cioldi, 2017). A second important objective in this work is to study the impact of the social mobility process on the individuals’ well-being.

Main interests: Stereotypes, Intergroup relations, Intragroup attitudes, Well-being.

top