Domaines de recherche du Groupe de Recherche sur les Relations intergroupe et les représentations sociales

Le Groupe de Recherche sur les Relations Intergroupes et les Représentations sociales conduit des études qui s'intéressent aux phénomènes liés aux hiérarchies sociales (groupes dominants et dominés, et dynamiques de l'identité sociale). Ces recherches portent plus spécifiquement sur:

  • Les formes de la discrimination positive et les conditions de réception des mesures positives par le public (opinion publique et travailleurs concernés).
  • Les conséquences psychologiques de la stigmatisation sociale.
  • Le sexisme dans le domaine professionnel, notamment dans les offres d'emploi.
  • La légitimité des politiques sociales.
  • Les droits de l’homme et la citoyenneté.

Depuis 2002, le Groupe de Recherche co-organise, dans le cadre de l'école doctorale des Universités de Genève et de Lausanne, plusieurs modules d'enseignements et de recherche, ainsi des colloques de recherche réunissant les doctorant-e-s.

 

Projets

Outre les recherches qui lui sont propres, le Groupe de Recherche sur les Relations Intergroupes et les Représentations Sociales a initié ou poursuivi des collaborations externes :

- Liliane Alliot, Université de Bordeaux: La discrimination positive. Etude de terrain dans un hôpital en France.

- José Marques, Université de Porto, Portugal : La déviance dans les groupes majoritaires et minoritaires (depuis 2003)

- Pascal Moliner, Université de Montpellier 3, France : Dynamiques représentationnnelles et statut social

- Suzana Menin, Universidade Estadual Paulista Júlio de Mesquita Filho, Presidente Prudente, Brésil : Discrimination positive, aspects interculturels.

  

Recherches doctorales

Élodie Baerlocher : « Le rôle de l'essentialisme dans la formation des attitudes envers la discrimination positive »

Klea Faniko: « L’influence du niveau d’éducation sur les attitudes envers la discrimination positive ».

Luca Caricati : « La perception d’homogénéité dans les relations intergroupes ».

Florence Gross : "L'individualisation dans les offres d'emploi en fonction du statut de l'occupation"

Mots clefs

Représentations sociales, Relations entre groupes, Discrimination sociale, Identité sociale, Stéréotypes de genre, Discrimination positive, Méthodologie de la recherche en psychologie sociale, Justice sociale, Psychologie politique

 

 

top